Matei Vișniec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matei Vișniec

Matei Vișniec (né le 29 janvier 1956 à Rădăuți, Roumanie) est un dramaturge, poète et journalisteRadio France internationale) français d'origine roumaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matei Visniec est né au nord de la Roumanie le 29 janvier 1956. Sous le pouvoir communiste de Ceaușescu, il découvre très vite dans la littérature un espace de liberté. Il se nourrit de Kafka, Dostoïevski, Camus, Beckett, Ionesco, Lautréamont… Il aime les surréalistes, les dadaïstes, les récits fantastiques, le théâtre de l'absurde et du grotesque, la poésie onirique et même le théâtre réaliste anglo-saxon ; bref, tout sauf le réalisme socialiste. Plus tard, parti à Bucarest pour étudier la philosophie, il devient très actif au sein de cette génération des années 80 qui a bouleversé le paysage poétique et littéraire roumain de l'époque. Il croit en la résistance culturelle et en la capacité de la littérature de démolir le totalitarisme. Il croit surtout que le théâtre et la poésie peuvent dénoncer la manipulation du peuple à travers les "grandes idéologies".

Avant 1987 il s'affirme en Roumanie avec sa poésie épurée, lucide, écrite à l'acide. À partir de 1977 il se lance dans l'écriture de pièces de théâtre qui circulent abondamment dans le milieu littéraire, mais qui restent interdites à la scène. Dès lors, en septembre 1987, il quitte la Roumanie et demande l'asile politique en France. Il rédige, à l'École des hautes études en sciences sociales, une thèse sur la résistance culturelle dans les pays de l'Europe de l'Est à l'époque communiste ; en parallèle, il commence à écrire du théâtre en français. Entre 1988 et 1989, il travaille pour la BBC puis, à partir de 1990, pour Radio France internationale (RFI).

Après un premier succès, en 1991, aux Journées des Auteurs de Lyon avec sa pièce "Les Chevaux à la fenêtre", Matéi Vișniec est découvert par de nombreuses compagnies et ses pièces sont jouées un peu partout : en France, en Roumanie mais aussi dans une trentaine d'autres pays, dont Italie (Théâtre Piccolo de Milan), la Grande-Bretagne (Théâtre Young Vic de Londres), la Pologne (Théâtre Stary de Cracovie), la Turquie (Théâtre national d'Istanbul), la Suède (Théâtre royal de Stockholm), l'Allemagne (théâtre Maxime Gorki de Berlin), Israël (théâtre Karov de Tel Aviv), les États-Unis (Théâtre Open Fist Company de Hollywood, Trap Door Theater de Chicago), le Canada (Théâtre de la Veillée de Montréal) et le Japon (Théâtre Kaze de Tokyo).

Ce succès s'amplifie chaque année. Ainsi, il est devenu, depuis 1993, l'un des auteurs favoris des compagnies du Festival d'Avignon (off) avec une quarantaine de créations. En Roumanie, depuis la chute du communisme, Matéi Visniec est également l'auteur dramatique le plus joué. Pour preuve, le Théâtre National de Bucarest a créé, assez récemment, ses pièces "La Machine Tchekhov" et "L'histoire du communisme racontée aux malades mentaux".

Il est aussi l'auteur de deux romans édités en Roumanie.

Publications[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Du Pain plein les poches, Éditions du Pli Urgent, 1984, trad. Virgil Tanase
  • Le Dernier Godot, Cosmogone, 1996, trad. Gabrielle Ionesco
  • Petits boulots pour vieux clowns, Crater, 1995, trad. Claire Jeq
  • Les Partitions frauduleuses, Crater, 1995
  • Trois Nuits avec Madox, Lansman, 1995
    aide de la fondation Beaumarchais
  • Les Chevaux à la fenêtre, Crater, 1996
  • Le Théâtre décomposé ou l’homme poubelle, L’Harmattan, 1996
    Prix 1993 du « Théâtre Vivant » de RFI
  • L'Histoire des ours Panda racontés par un saxophoniste qui a une petite amie à Francfort, Cosmogone, 1996
  • Comment pourrais-je être un oiseau ?, Crater, 1997
  • Paparazzi ou la chronique d’un lever de soleil avorté, Actes Sud – Papiers, 1997
  • La Femme comme champ de bataille, Actes Sud – Papiers, 1997
  • Lettres aux arbres et aux nuages, Actes Sud – Papiers, 1997
  • Mais qu'est-ce qu'on fait du violoncelle ?, Crater, 1999
  • L’Histoire du communisme racontée aux malades mentaux, Lansman, 2000
  • Le Roi, le Rat et le Fou du roi, Lansman, 2002
  • Attention aux vieilles dames rongées par la solitude, Lansman, 2004
  • L'Araignée dans la plaie suivi du Deuxième Tilleul à gauche, Actes Sud – Papiers, 2004
    in Du pain plein les poches et autres pièces courtes
  • Mais, maman, ils nous racontent au deuxième acte ce qui s'est passé au premier, l'Espace d'un instant, 2004
  • Richard III n'aura pas lieu, Lansman, 2005
  • La femme cible et ses dix amants, Lansman, 2005
  • La machine Tchekhov, Lansman, 2005
  • Le Spectateur condamné à mort, l'Espace d'un instant, 2006
  • Le mot progrès dans la bouche de ma mère sonnait terriblement faux, Lansman, 2007
  • Les détours Cioran ou Mansarde à Paris avec vue sur la mort, Lansman, 2008
  • Enquête sur la disparition d'un nain de jardin, Lansman, 2004
    aide le soutien du Théâtre de la Digue à Toulouse
  • La vieille dame qui fabrique 37 cocktails molotov par jour Éditions Écritures Théâtrales Grand Sud-Ouest, 2009. (Mis en scène par Laetitia Mazzoleni pour la Cie On est pas là pour se faire engueuler)
  • De la sensation d'élasticité lorsqu'on marche sur des cadavres, Lansman, 2010
  • Lettres d’amour à une princesse chinoise et autres pièces courtes, Actes Sud, 2012

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Poèmes de Roumanie, Cahiers bleus/Librairie bleue, Octobre 1990, traduction de Mihaï Zaharia, professeur de Langue Française à l’Université de Cluj-Napoca
  • La ville d'un seul habitant, Lansman, 2010
  • A table avec Marx, Bruno Doucey, mars 2013

Roman[modifier | modifier le code]

  • Monsieur K. libéré, Paris, Éditions Non Lieu, 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :