Mat (russe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme russe de mat (en russe : мат, матерщи́на, ма́терный язы́к) désigne une façon de s'exprimer argotique, grossière et obscène, basée sur un vocabulaire spécifique très cru, utilisée en Russie et dans d'autres communautés de langue slave.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme pourrait provenir, soit du nom мать (mat') « mère », soit d'un mot ancien signifiant « grands cris, hurlements », encore utilisé dans quelques expressions, comme орать (кричать) благим матом (crier à tue-tête, brailler, gueuler).

Usage[modifier | modifier le code]

En Russie, l'usage du mat est censuré par les médias et son utilisation en public, considérée comme du hooliganisme mineur, est punissable au titre de l'article 20.1 du Code des Infractions Administratives de Russie[1]. Cet aspect tabou fait que son usage par des étrangers peut choquer les Russes et est déconseillé.

Aujourd'hui encore, dans les médias écrits, les termes du mat ne sont pas présentées en toutes lettres, mais sous forme abrégée : on trouvera ainsi par exemple « бл... » pour « блядь » (comme en français dans le titre de Jean-Paul Sartre, La P... respectueuse). À la télévision, ces mots sont couverts par des « bips ». Dans la littérature en revanche, on peut trouver des termes du mat en toutes lettres, chez l'écrivain Vladimir Sorokine par exemple[2].

Principaux termes récurrents[modifier | modifier le code]

  • khouï (хуй) : pénis. Équivalents français : bite, queue, pine etc. Иди на хуй (idi na khouï) : va te faire foutre.
  • pizda (пизда́) : sexe féminin. Équivalents : chatte, con etc.
  • iebat' (еба́ть) : rapport sexuel. Équivalents : baiser, sauter, niquer...
  • bliad′ (блядь) : prostituée. Équivalents : putain, pute...

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Article 20.1 du Code des Infractions Administratives, 8.12.2003 (« une conduite contraire aux bonnes mœurs, témoignant d'un manque de respect pour la société, accompagnée d'un langage obscène en public... est punissable d'une amende de 500 à 1.000 roubles ou d'une arrestation administrative pouvant aller jusqu'à 15 jours »)
  2. Anatoly Tokmakov et Marie-Laure Bouté, Mener une conversation en russe, Studyrama, 2010 (ISBN 978-2-7590-1006-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]