Mastodynie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En médecine, les mastodynies désignent des douleurs situées à un ou aux deux seins.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Les symptômes peuvent être des élancements, des brûlures, des crampes, des boules douloureuses, une impression de tension mammaire, des sensations douloureuses du mamelon.

Parfois la femme ne tolère pas le moindre attouchement, le poids du drap ou le soutien-gorge. Les veines superficielles peuvent être particulièrement visibles.

Les douleurs du sein sont en général rythmées par le cycle menstruel, augmentent en deuxième partie du cycle (phase lutéale) et diminuent ou disparaissent dans les jours qui suivent la survenue des règles.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de douleurs ont en réalité leur origine à l'extérieur du sein (liste non limitative) :

  • névralgies intercostales,
  • douleurs vertébrales, sternales,
  • syndrome de Cyriax (subluxation post traumatique des 8e, 9e et 10e côtes, avec point douloureux précis)

Causes[modifier | modifier le code]

Les mastodynies hormonales sont de loin les causes les plus fréquentes et font partie du syndrome prémenstruel qui est tout à fait banal.

En effet, à partir de l'ovulation, les seins augmentent de volume.

La tension prémenstruelle n'est pas un signe de dérèglement hormonal mais un indicateur du fonctionnement cyclique de la femme et des modifications simultanées de la structure interne du sein.

Les mastodynies ne sont pas alors isolées mais incluses dans un tableau de dysfonctionnement ovarien avec hyperoestrogénie : cycles perturbés (trop longs ou trop courts), métrorragies (pertes de sang en dehors de la période des règles), prise de poids rapide, troubles de l’humeur, douleurs pelviennes...

Dans ce contexte de mastose hormonodépendante, l'examen gynécologique montre une glaire cervicale abondante et parfois un kyste fonctionnel de l'ovaire confirmé par l'échographie.

La mammographie ne montre aucune opacité anormale et révèle des glandes mammaires denses, confirmant le diagnostic.

L'échographie du sein peut trouver un kyste mammaire.

Certains médicaments peuvent également provoquer ces mastodynies hormonales.

Parfois la mastodynie est liée à des lésions organiques, ce qui explique la nécessité d'examens clinique et paracliniques soigneux.

Certains troubles psychologiques (stress, facteurs émotionnels) peuvent également provoquer des mastodynies.

Traitement[modifier | modifier le code]

Le traitement n'est pas toujours nécessaire.

Les mastodynies qui durent, qui reviennent tous les mois régulièrement nécessitent cependant une thérapeutique à base de progestérone par voie locale ou générale.

Les veinotoniques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent également soulager la patiente.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]