Mastodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mastodon

Description de cette image, également commentée ci-après

Mastodon au Heineken Jammin' Festival en 2007

Informations générales
Pays d'origine Atlanta Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Sludge metal, metal progressif, stoner metal
Années actives Depuis 1999
Labels Relapse Records
Reprise Records
Roadrunner Records
Site officiel www.mastodonrocks.com
Composition du groupe
Membres Troy Sanders
Brent Hinds
Billy Kelliher
Brann Dailor
Anciens membres Eric Saner
Troy Sanders (2012)
Brent Hinds (2012)
Bill Kelliher (2012)
Brann Dailor (2012)

Mastodon est un groupe de sludge progressif apparu en 1999 à Atlanta aux États-Unis, dont les pochettes d'album sont souvent extrêmement travaillées. Le groupe est composé de Troy Sanders (basse / chant), Brent Hinds (guitare / chant), Bill Kelliher (guitare) et Brann Dailor (batterie / chant). Le groupe est reconnu pour son mélange unique de rock / metal aux sonorités sludge, progressives et heavy, à haute teneur en passages psychédéliques et a à son actif six albums studio, dont le dernier est Once More 'Round the Sun, datant de juin 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts (1999 – 2003)[modifier | modifier le code]

Bill Kelliher et Brann Dailor ont précédemment joué au sein de Lethargy ainsi que Today Is The Day. Brent Hinds et Troy Sanders quant à eux jouaient auparavant dans un groupe nommé Social Infestation.

Après avoir sorti deux albums et un EP sur le label indépendant Relapse Records (label principalement orienté death metal et post-hardcore), Mastodon "succombe" aux offres de la major Warner qui sortira leur troisième opus, Blood Moutain, via Reprise Records. Il est important de préciser que malgré le label (spécialisé dans la musique plutôt populaire), Mastodon n'a pas changé sa musique, et cet album est aussi violent que les autres. Ils y ajoutent cependant une petite touche de mysticisme et de groove.

La musique de Mastodon est globalement orientée vers un style qui va du hardcore technique au post-hardcore mais l'orientation varie d'une chanson a une autre. Elle s'appuie sur une guitare tantôt technique et « rapide » et tantôt sur une guitare lourde et lente rappelant le sludge metal. Certains passages peuvent rappeler certains morceaux de Neurosis. Empreint d'une inspiration hors normes, le groupe explore les nouvelles frontières du métal par des rythmiques totalement inhabituelles. Le jeu de batterie se veut être la pièce maîtresse du jeu de Mastodon. Les guitares font alors office de moteur de l'atmosphère des différents albums. Chaque disque semble être une suite du précédent de par les textes, généralement très imagés, mais emplis d'une connotation très importante quant à la politique et la société. Mastodon est considéré comme l'un des groupes phares de la scène metal moderne.

Leviathan (2004 – 2005)[modifier | modifier le code]

Après une tournée européenne en ouverture des Suédois de The Haunted au printemps 2003, Mastodon rencontre un public européen plus large lors des festivals d'été l'année suivante. S'ensuivront des premières parties de prestige en 2004 avec Slayer et Slipknot puis Tool fin 2006.

Le concept de Leviathan est basé sur le roman Moby Dick de Herman Melville. Le thème de l'eau et de la mer en particulier y est récurrent (Island, Aqua Dementia...). Le groupe a d'ailleurs incrusté des samples d'ambiance sur plusieurs pistes pour renforcer l'immersion de l'auditeur. Moins lourd et plus véloce que Remission, Leviathan se compose de titres rapides et efficaces. La patte psychédélique du groupe s'exprime dans des riffs alambiqués et des solo étranges. Le final épique Hearts Alive sort du lot par sa longueur (13 minutes et quelques) et sa trame progressive. À noter que Mastodon a joué ce titre en live plus d'une fois.

On retrouve le « tube » Blood and Thunder dans les jeux vidéo Need for Speed: Most Wanted, Project Gotham Racing 3 et Saints Row. Le titre est aussi jouable sur Guitar Hero: Metallica et est téléchargeable sur le jeu Rock Band 3.

Blood Mountain (2006 – 2008)[modifier | modifier le code]

La participation de Josh Homme (leader de Queens of the Stone Age et ex-Kyuss) à l'un des titres de Blood Mountain leur permettra aussi de se faire connaître auprès d'un public plus rock que metal.

En 2008, avec un line-up réduit à trois membres (dû a une intoxication alimentaire en Angleterre du guitariste Bill Kellier), ils participent à la troisième tournée "The Unholy Alliance" en ouverture (avec les Suédois d'Amon Amarth), de leurs compatriotes Slayer et Trivium, sans donner au public un avant-goût de leur prochain album, Crack The Skye. Le troisième album du groupe est sorti le 12 septembre 2006. L'album tourne autour de l'élément de la terre. Le style du groupe évolue encore dans les sonorités, développant des compositions plus sulfureuses et variées. Le chant reste très abrasif et les solo expérimentaux au possible. Toujours dans l'expérimentation, l'instrumentale  Bladecatcher envoie l'auditeur dans un tourbillon kaléidoscopique frénétique. L'album part également dans des titres plus progressifs et moins violents comme Hunters of the Sky, Siberian Divide ou encore This Mortal Soil aux lignes de chant hallucinées.

Le groupe a promu son album en Europe notamment en tournant en première partie de Tool en 2006 puis de Slayer en Australie et en Nouvelle-Zélande. Blood Mountain s'est bien placé dans les charts américains: 9e meilleur album de 2006 dans Rolling Stone Magazine (Colony of Birchmen étant elle-même placée dans les 100 meilleures titres de 2006), 5e place dans le magazine Kerrang!, 6e chez PopMatters, 1er dans l'édition 10 ans de Bizarre.

Crack the Skye (2009 – 2010)[modifier | modifier le code]

Ce quatrième album est sorti le 30 mars 2009 et marque l'abandon du chant guttural, seul Scott Kelly (Neurosis), invité récurrent sur les albums du groupe, s'y adonne sur le morceau ayant donné son titre à l'album. L'album se classe à la 11e place du Billboard américain la semaine de sa sortie avec un total de 41 000 exemplaires écoulés (contre 24 000 et une 32e place pour Blood Mountain).

En avril 2009, au cours du débat sur la loi Hadopi, le groupe est cité à la tribune de l'Assemblée nationale par le député PS Patrick Roy, afin d'expliquer à l'hémicycle qu'Internet a favorisé l'émergence et la diffusion de nouveaux groupes musicaux, tels que celui-ci[1].

Le 10 décembre 2009, le Time Magazine a classé Crack the Skye 3e meilleur album de l'année.

Mastodon signe alors sur Sony music.

The Hunter (2011 - 2012)[modifier | modifier le code]

L'actualité du groupe est chargée en 2011. Mastodon sort d'abord le DVD Live at the Aragon au printemps avant de repartir sur les routes européennes pour une tournée composée à la fois de dates en tête d'affiche et de participations à des festivals d'été tels que les Sonisphere. En septembre le groupe sort son cinquième album studio intitulé The Hunter.

Once More 'Round the Sun (2013 - )[modifier | modifier le code]

En juin 2014, Mastodon livre son sixième album Once More 'Round the Sun, produit par Nick Raskulinecz (Foo Fighters, Deftones, Rush, Alice in Chains)[2]. La chanson High Road est le premier single tiré de cet album.

Composition[modifier | modifier le code]

Membres Actuels[modifier | modifier le code]

Ancien Membre[modifier | modifier le code]

  • Eric Saner : Chant (1999 - 2000)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studios[modifier | modifier le code]

Albums en concert[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Lifesblood
  • 2009 : Oblivion
  • 2010 : Jonah Hex

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]