Massoud Kimiai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Massoud Kimiaei)
Aller à : navigation, rechercher

Massoud Kimiaei (en persan : مسعود کیمیایی), né à Téhéran en 1941 est un réalisateur, scénariste et producteur iranien. Il devient célèbre en 1969, quand il réalise son second film, Qeysar, qui est considéré comme un tournant dans le cinéma iranien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kimiaei a une enfance difficile et agitée : il se retrouve souvent mêlé à des bagarres qui se terminent au poste de police. Il tourne ensuite son énergie vers les livres et lit avec voracité, particulièrement des livres sur le cinéma, puis fait le tour des studios à la recherche d'un emploi. Il rencontrera au cours de ces visites le réalisateur Samuel Khachikian, qui lui donne ses premières leçons de réalisation en faisant de lui son assistant en 1965. Il fera ses premiers travaux indépendants en réalisant des publicités pour des films américains.

Carrière[modifier | modifier le code]

Le premier scénario qu'il propose n'est pas pris au sérieux avant qu'il ne réalise une scène d'une minute pour convaincre les directeurs du studio et obtenir le feu vert en tant que professionnel en matière.

Dans Qeysar, il dépeint l'éthique et la morale de la classe ouvrière pauvre à travers le personnage principal, Qeysar. Ce film créera un nouveau genre dans le cinéma populaire iranien, le drame d'action. Sans aucune formation académique et avec seulement quelques années d'expérience en tant qu'assistant réalisateur, Kimiaei devient un personnage historique du cinéma iranien.

Il a été le mari de Gougoush entre 1985 et 2003.

Filmographie (en tant que réalisateur)[modifier | modifier le code]

  • Biganeh Biya (« Viens étranger ») - 1968
  • Qeysar - 1969
  • Reza Motori - 1970
  • Dash Akol - 1971
  • Baluch - 1972
  • Khaak (« La terre ») - 1973
  • Gavaznha (« Cerfs ») - 1975
  • Ghazal (Le cerf) - 1976
  • Asb (Cheval) - 1976
  • Safar-e Sang (« Le voyage de la pierre ») - 1978
  • Khat-e Ghermez (« La ligne rouge ») Censuré en Iran - 1982
  • Tigh-o Abrisham (« La lame et la soie ») - 1986
  • Sorb (La Plombe) - 1988
  • Dandan-e Maar (« Le crochet du serpent ») - 1990
  • Goroohban (« Le sergent ») - 1990
  • Rad-e Paye Gorg (« La piste du loup ») - 1992
  • Tejarat (« Le commerce ») - 1993
  • Ziyafat (« La fête ») - 1995
  • Soltan - 1996
  • Mercedes - 1998
  • Faryaad (« Le cri ») - 1999
  • Eteraz (« Protestation ») - 2000
  • Sarbazan-e Jomeh (« Les soldats du vendredi ») - 2003
  • Hokm (« Le verdict ») - 2005
  • Raees (« Le chef ») - en cours de réalisation, 2006
  • Mohakeme dar Khiaban - 2009
  • Crime - 2011
  • Metropole - 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]