Massimiliano Soldani-Benzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Massimiliano Soldani-Benzi ou Massimiliano Soldani (né le 15 juillet 1656 à Montevarchi et mort le 23 février 1740 dans la même ville) est un sculpteur et médailleur italien, le plus fin fondeur de bronze en Europe de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un aristocrate capitaine de la cavalerie toscane, Massimiliano Soldani-Benzi commence par être élève à l'école des Médicis à Florence puis a été employé pendant toute sa carrière par les Médicis car attirant l'attention du grand-duc Cosme III de Médicis, celui-ci l'envoie compléter sa formation en sculpture et en fabrication de médailles à Rome.

Pendant son séjour de quatre années, Cosme lui interdit de travailler pour d'autres que lui, même quand la reine Christine de Suède veut le commissionner.

Revenu de Rome, Cosme l'envoie chez un médailleur réputé à Paris et par fidélité envers Cosme, il refuse les demandes de Louis XIV, et, écourtant son séjour, revient à Florence.

Il devient directeur de l'hôtel des Monnaies avec un atelier aux Offices, où, en plus d'être médailleur, il produit des reliefs en bronze, des figures et des bustes d'après l'antique.

Pour le prince Johann Adam Ier de Liechtenstein, il produira même une copie des bronzes de la collection Médicis.

Après sa mort, ses héritiers vendent ses moules en cire au marquis Carlo Ginori, qui en fait adapter certains par son modeleur en chef, Gaspero Bruschi, et les reproduit en porcelaine à la Manufacture de Doccia[1] près de Florence, ainsi Apollo dans son char, Venus plumant les ailes de Cupidon et le Vice maîtrisant toutes les Vertus existent en porcelaine de Doccia.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pietà, terre-cuite, Fitz Museum [1]
  • Léda et le cygne, Fitz Museum, [2]
  • Les quatre saisons, Royal collection, [3]
  • Descente de Croix, Vienne, Liechtenstein Museum [4]
  • médailles représentant la Reine Christine de Suède (1680), [5]
  • Le reliquaire de Saint Casimir, en argent jeté, cisellé, pesé, fondu et doré en 1687, exécuté sur la commande de Cosme III pour la chapelle Palatine à San Lorenzo, et d'autres nombreux reliquaires dans lesquels il a uni le travail des pierres dures à l'argent et à l'or.
  • Galatée, vase, (1695)
  • Grand ostensoir en argent, pieve di S. Maria a Fagna, conservé au musée de Vicchio
  • Buste de l'empereur Auguste (1695), Montevarchi
  • Andromède et le Monstre de Mer (1710-1716), Venus and Adonis, au Getty Center de Los Angeles
  • La Grande Lamentation, Los Angeles County Museum of Art
  • Au Metropolitan Museum of Art :
    • Médaille d'après Francesco Redi (1694)
    • Le Sacrifice de la fille de Jephthah (1722)
    • L'agonie dans le jardin
    • Vénus, de son atelier

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Museo Richard-Ginori della Manifattura di Doccia

Sources[modifier | modifier le code]