Massif Sentinel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

78° 10′ S 85° 30′ O / -78.17, -85.5

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sentinel.
Massif Sentinel
Carte topographique d'une partie des monts Ellsworth avec le massif Sentinel au centre.
Carte topographique d'une partie des monts Ellsworth avec le massif Sentinel au centre.
Géographie
Altitude 4 892 m, Massif Vinson
Massif Monts Ellsworth
Longueur 185 km
Largeur 48 km
Superficie 12 000 km2
Administration
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique

Le massif Sentinel est la plus haute chaîne de montagnes de l'Antarctique. Elle a été découverte et explorée vers le milieu du XXe siècle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Le massif est situé au nord du glacier Minnesota et forme la moitié septentrionale des monts Ellsworth. Il s'étend selon un axe NNW-SSE sur 185 kilomètres de long et de 24 à 48 kilomètres de large. Plusieurs sommets dépassent les 4 000 mètres d'altitude, en particulier le massif Vinson (4 892 m), au sud de la chaîne, point culminant du continent[1].

Principaux sommets[modifier | modifier le code]

Les dix plus hauts sommets du massif sont[2] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le massif a été aperçu et photographié pour la première fois le 23 novembre 1935 par l'américain Lincoln Ellsworth lors d'un vol transantarctique entre l'île Dundee et la barrière de Ross. Il l'a nommé ainsi en raison de sa position dominante au-dessus d'un paysage de glace habituellement sans relief. Le massif a été exploré et partiellement étudié dès janvier 1958 par l'expédition menée par Charles R. Bentley à travers la Terre Marie Byrd. Il a été entièrement cartographié par l'United States Geological Survey grâce aux photographies aériennes prises par l'U.S. Navy de 1958 à 1961[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) USGS GNIS - Sentinel Range
  2. (en) Sentinel Range, peakbagger.com