Massacre du Paradis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massacre du Paradis

Date 27 mai 1940
Lieu Lestrem, Drapeau de la France France
Victimes Drapeau du Royaume-Uni Prisonniers de guerre britanniques
Morts 97
Blessés 2
Auteurs Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Ordonné par SS Hauptsturmführer Fritz Knöchlein
Participants 3rd SS Division Logo.svg 3e Panzerdivision SS Totenkopf
(14e compagnie du 1er bataillon du 2e régiment d'infanterie)
Guerre Seconde Guerre mondiale
Coordonnées 50° 35′ 22″ N 2° 38′ 26″ E / 50.58944444, 2.6405555650° 35′ 22″ Nord 2° 38′ 26″ Est / 50.58944444, 2.64055556  

Géolocalisation sur la carte : Nord-Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Nord-Pas-de-Calais)
Massacre du Paradis

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Massacre du Paradis
Bataille de France et campagne des 18 jours
Pour le front néerlandais, voir Bataille des Pays-Bas.

Prélude et traversée allemande des Ardennes

Drôle de guerre · Évacuation des civils de la ligne Maginot · Mobilisation · Offensive de la Sarre · Baie de Heligoland · Accident de Mechelen · Plan jaune · Plan Dyle · Luxembourg · Ében-Émael · Hannut

Percées de la Meuse et rupture du front belge :

Sedan · Dinant · Monthermé · Givet · La Horgne · Gembloux · Flavion · Louvain · Charleroi

Tentatives de contre-attaques alliées :

Stonne · Montcornet · La Sambre · Arras

Défense des ports de la Manche et rembarquement britannique à Dunkerque :

L'Escaut · Amiens · La Lys · Massacre de Vinkt · Boulogne-sur-Mer · Calais · Poche de Lille · Massacre du Paradis · Abbeville · Dunkerque · Capitulation belge

Effondrement de la Ligne Weygand et avancée allemande sur la Seine :

L'Aisne · L'Ailette · Opération Paula · l’Exode

Front italien et percée allemande dans le Sud :
Pont-de-l'Arche · Les Alpes · Vallon du Seuil · Bombardement de Toulon · Opération Vado · La Loire · La vallée du Rhône · Bombardements de Marseille · Pont Saint-Louis · Armistice du 22 juin

Le massacre du Paradis est un crime de guerre commis au début de la Seconde Guerre mondiale par des membres de la 14e compagnie de la division SS Totenkopf[1], compagnie placée sous le commandement du Hauptsturmführer Fritz Knöchlein. Il a eu lieu le 27 mai 1940 durant la bataille de France, au moment où le corps expéditionnaire britannique (BEF) bat en retraite dans le Nord de la France, à travers le département du Pas-de-Calais, durant la bataille de Dunkerque, Dunkerque étant une importante agglomération portuaire située dans le département du Nord, proche des côtes britanniques.

Description[modifier | modifier le code]

Des soldats du 2e bataillon du Royal Norfolk Regiment (en) se retrouvent isolés de leur régiment. Ils occupent et défendent une ferme située dans le hameau dit Le Paradis (de la commune de Lestrem), contre les attaques des troupes SS. À court de munitions, ils se rendent aux troupes allemandes. Les soldats allemands les conduisent le long de la route contre un mur et les mitraillent. Quatre-vingt-dix-sept soldats britanniques sont ainsi assassinés. Deux survivent avec des blessures, et se cachent jusqu'à ce qu'ils soient capturés par les forces allemandes classiques, quelques jours plus tard.

Condamnation[modifier | modifier le code]

Après la guerre, le commandant de la troupe, Fritz Knöchlein, est arrêté, poursuivi en justice et condamné par une cour pour crimes de guerre. Les deux survivants du massacre témoignent contre lui, et il est exécuté en 1949 pour sa participation à ce crime.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Massacre du Paradis - 27 mai 1940, sur le site conceptbb.com, consulté le 9 janvier 2014.

Article connexe[modifier | modifier le code]