Massacre de fort Parker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massacre de fort Parker
Informations générales
Date 19 mai 1836
Lieu près de Groesbeck, Texas
Issue Massacre des colons américains par les Amérindiens
Guerres indiennes
Coordonnées 31° 33′ 50″ N 96° 32′ 53″ O / 31.56382, -96.5479231° 33′ 50″ Nord 96° 32′ 53″ Ouest / 31.56382, -96.54792  

Géolocalisation sur la carte : Texas

(Voir situation sur carte : Texas)
 Différences entre dessin et blasonnement : Massacre de fort Parker.

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
 Différences entre dessin et blasonnement : Massacre de fort Parker.

Le massacre de Fort Parker est un événement qui eut lieu le 19 mai 1836 et au cours duquel des membres de la famille Parker furent tués par un groupe d'Amérindiens alors que d'autres furent emmenés en captivité.

Le grand-père de Cynthia Ann Parker, John Parker aîné, le patriarche de la famille Parker avait de l'expérience dans la négociation avec les Indiens. En négociant un traité de paix avec les indiens (non-comanche), il a supposé qu'un rempart éventuel pourrait être créé pour protéger le reste du Texas, et que les Indiens locaux seraient des alliés utiles contre les Comanches. Ceci fut une erreur fatale car la souveraineté indienne ne reconnut pas le traité signé pourtant par des nations indiennes, aucun Indien soumis n'aurait oser aider un blanc, même de la famille Parker, de sa famille étendue ou d'une famille proche.

Le 19 mai 1836, un nombre variant de cent à six cents guerriers Amérindiens, composé de Comanches, Kiowas et Kitsais attaquent le fort de John Parker. Les femmes et les enfants réussirent à s’échapper, seuls restèrent dans le fort les hommes en mesure de se battre. Les Amérindiens réussirent quand même a pénétrer dans le fort. Ils prirent Jonh Parker, sa petite-fille Cynthia Ann Parker et quelques autres survivants. Cynthia assistera au viol des femmes et au meurtre des hommes. Dans cette attaque, cinq hommes seront tués, quelques-uns laissés pour morts, deux femmes et deux enfants capturés et le reste des rescapés réussit à partir dans la foret.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]