Massacre de Whitman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 02′ 32″ N 118° 27′ 51″ O / 46.04222, -118.46417 ()

Le massacre de Whitman (anglais : Whitman massacre) fut l'assassinat le 29 novembre 1847 des missionnaires américains Marcus Whitman, son épouse Narcissa Whitman, ainsi que treize autres personnes dans l'Oregon Country. Ils ont été tués par des Amérindiens Cayuse et Umatilla, marquant le début de la guerre Cayuse.

Elle a eu lieu dans l'actuel sud-est de l'État de Washington, près de la ville de Walla Walla, et fut l'un des épisodes les plus célèbres dans cette colonie américaine du Nord-Ouest Pacifique. L'événement a été le point culminant de plusieurs années d'une interaction complexe entre les Whitman, qui avait dirigé la première caravane de colons le long de la piste de l'Oregon, et les Amérindiens locaux.

Les meurtres sont généralement attribués en partie à un choc des cultures et en partie à l'incapacité de Marcus Whitman, un médecin, d'arrêter la propagation de la rougeole parmi les Amérindiens, qui considéraient alors Whitman comme responsable des nouveaux morts.

L'incident reste encore controversé car les Whitman sont considérés par certains comme des pionniers héroïques, et par d'autres comme des colons occidentaux qui ont tenté d'imposer leur religion sur les Amérindiens.