Massacre de Ramka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le massacre de Ramka désigne un massacre qui a eu lieu durant la guerre civile algérienne dans la nuit du 2 au 3 janvier 1998 en Algérie dans trois villages de la wilaya de Relizane, au cours duquel environ 1 000 personnes ont été égorgées par le Groupe islamique armé, selon la déclaration d'Ahmed Ouyahia lors d'une conférence de presse en 2006 à la résidence Djenane El Mithaq, à Alger[1].

Les rapports initiaux avait indiqué 117 tués mais que le gouvernement avait « caché la vérité parce que vous n'allez pas dans la bataille proclamer la défaite »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Massacre de Ramka : 1000 morts ! », sur www.algeria-watch.org (consulté en 29 octobre2010)