Massacre de Ludlow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument en mémoire du massacre de Ludlow.

Le massacre de Ludlow fait référence à une action de représailles de la Colorado National Guard durant laquelle plus d'une dizaine de grévistes mineurs trouvèrent la mort, à Ludlow dans le Colorado le 20 avril 1914. Ce massacre fait suite à un long affrontement entre les grévistes, au nombre de 1 200, et les soldats de la garde nationale. Deux femmes, douze enfants, six mineurs et syndicalistes et un garde furent tués. En guise de réponse, les mineurs s'armèrent et attaquèrent des dizaines de mines, détruisant les biens et multipliant les échauffourées avec la Colorado National Guard.

Ce fut l'événement le plus sanglant de la longue grève du charbon du Colorado en 1913-1914, qui s'étendit sur quatorze mois. La grève fut organisée par le syndicat de l'United Mine Workers of America (UMW ou UMWA), qui engagea la lutte contre les trois principales compagnies minières du Colorado que sont la Colorado Fuel & Iron Company (CF&I) détenue par la famille Rockefeller, la Rocky Mountain Fuel Company (RMF) et la Victor-American Fuel Company (VAF). Ludlow, située à 19 km au nord-ouest de Trinidad, est aujourd'hui une ville fantôme. Le site où eut lieu le massacre appartient à la UMWA, qui érigea en mémoire des grévistes tués lors de ce massacre et de leur famille un monument de granite.

Sur les autres projets Wikimedia :