Massacre de Haditha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Massacre de Haditha
Image illustrative de l'article Massacre de Haditha

Date 19 novembre 2005
Lieu Haditha
Victimes Civils irakiens
Morts 24
Auteurs Drapeau des États-Unis Marines américains
Participants 1st MARDIV 2 insignia.png Escouade de la compagnie Kilo, 3e bataillon de la 1re division des Marines
Guerre Guerre d'Irak
Coordonnées 34° 08′ 23″ N 42° 22′ 41″ E / 34.13972222, 42.3780555634° 08′ 23″ Nord 42° 22′ 41″ Est / 34.13972222, 42.37805556  

Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient

(Voir situation sur carte : Moyen-Orient)
Massacre de Haditha

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
Massacre de Haditha

Le massacre d'Haditha fait référence au meurtre de vingt-quatre civils irakiens, hommes, femmes et enfants, par une troupe de marines américains le 19 novembre 2005 à Haditha, une ville de la province irakienne d'Al-Anbar, durant la guerre d'Irak.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Au moins quinze des victimes étaient des civils non-combattants. Il est reconnu que l'attaque a été donnée en riposte à l'explosion d'une mine artisanale sur un convoi américain qui a provoquée la mort d'un caporal[1].

Un premier communiqué des Marines indique que les quinze civils ont été tués par le souffle de la bombe et que huit insurgés ont été tués. Le camp de Ramadi n'avait pas voulu recevoir la plainte du maire et d’une délégation de la ville[citation nécessaire]. Cependant les médias ont rapidement révélé des incohérences dans le décompte effectué par les Marines[2]. Un journaliste de Time Magazine réclame alors qu'une enquête soit ouverte sur cet incident auprès des plus hautes autorités américaines. Durant la procédure il est reconnu que les forces américaines ont « délibérément tiré sur des civils, incluant femmes et enfants » selon une source anonyme d'un responsable du Pentagone[3].

Le Département de la Défense des États-Unis avait d’abord indiqué qu’ils avaient été tués par le souffle de la bombe, mais une vidéo de Time, tournée le lendemain, montre des impacts de balles sur les murs, laissant penser qu’ils ont été tués par les marines.

Un officier des marines a donné 38 000 dollars aux familles des victimes[4].

Le jeudi 21 décembre 2006, huit Marines ont été inculpés par un tribunal militaire américain pour cette affaire[5].

Conséquences[modifier | modifier le code]

En mai 2006, le massacre de Haditha apparaît comme plus dommageable pour l'occupation américaine que l'affaire de la prison d'Abou Ghraib. Le groupe terroriste d'Al-Qaida en Irak utilise la vidéo du massacre pour recruter de nouveaux membres de ses réseaux terroristes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « U.S. military mourns 'tragic' Haditha deaths » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30, CNN. Accessed June 1, 2006 (en).
  2. McGirk, Tim. Collateral Damage or Civilian Massacre in Haditha?, Time. Accessed June 1, 2006 (en).
  3. (en) « Evidence suggests Haditha killings deliberate: Pentagon source », Associated Press,‎ 2 août 2006
  4. Reuters, L'enquête militaire sur Hadissa met en cause les gradés, 8 juillet 2006 (page consultée le 9 juillet 2006)
  5. « http://www.armees.com/Massacre-de-Haditha-huit-Marines-inculpes,13158.html » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]