Massacre de Beni Ali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le massacre de Beni Ali est un massacre qui a eu lieu pendant la décennie noire, en Algérie. Le 26 août 1997[1], 64 personnes (selon le New York Times[réf. nécessaire] et CNN[réf. nécessaire]) ou autour de 100 (selon Amnesty International[1]) ont été tuées à Beni Ali (Blida)[1], un hameau de montagne à 40 km au sud d'Alger, près de Chréa. Les 28 et 29 août suivants, le massacre de Raïs[2], plus grave encore, s'est produit. Selon CNN[réf. nécessaire], « une fille qui a échappé à des blessures par balle a déclaré à un chef de gang qui a ordonné à ses hommes de« prendre les plus belles filles et de tuer tout le reste. »[pas clair]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF] « Bulletin d'information 182/97 », sur www.amnesty.org,‎ 27 octobre 1997 (consulté le 5 août 2012)
  2. (en) Karl Derouen et U. K. Heo, Civil Wars of the World:Major Conflicts since Word War II, ABC-Clio, 865 p. (ISBN 9781851099191, lire en ligne), p. 120