Massa (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massa.
Massa
Masana
Pays Tchad, Cameroun
Région Mayo-Kebbi Est (Tchad),
Province de l'Extrême-Nord (Cameroun)
Nombre de locuteurs 212 000[réf. nécessaire]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mcn
IETF mcn

Le massa (ou masana ou masa) est une langue parlée au Tchad et au Cameroun, par les Massa, appartenant à la famille des langues tchadiques.

Elle compte environ 200 000 locuteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Classification[modifier | modifier le code]

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Dialectes[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

La langue massa s'écrit avec l'alphabet latin.

Alphabet au Cameroun (1984)
a b c d e f g h i j k l m n o p r s t u v w y z sl zl

Histoire[modifier | modifier le code]

Usages[modifier | modifier le code]

Prononciation[modifier | modifier le code]

Grammaire[modifier | modifier le code]

  • Claude Caitucoli, Douze contes masa, avec une introduction grammaticale, Berlin, Verlag von Dietich Reimer, Berlin, 1985.

Lexique[modifier | modifier le code]

  • Claude Caitucoli, Lexique masa, Tchad et Cameroun, Paris - Yaoundé, ACCT CERDOTOLA, 1983.
  • Antonino Melis, Description du Masa (Tchad) : Phonologie, Syntaxe et Dictionnaire Encyclopédique, PhD Thesis, Université de Tours, 1999.
  • Roberto Ajello, Mayore Karyo, Antonio Melis, Ousmanou Dobio, Lexique comparatif de six langues du tchadique central (Gizey, Ham, Lew, Marba, Masa, Musey), Pisa, Edizioni Plus, 2001.
  • Antonino Melis, Dictionnaire Masa-Français : dialectes Gumay et Haara (Tchad), EDES, Sassari, 2006.
  • Antonino Melis, Roberto Ajello, Dictionnaire Gizey-Français, suivi d'une liste lexicale Français-Gizey, Pisa, Edizioni ETS, 2008.

Exemples[modifier | modifier le code]

Sociolinguistique[modifier | modifier le code]

Situation au Cameroun[modifier | modifier le code]

Langue du culte (catholique, protestant)

Situation au Tchad[modifier | modifier le code]

Le massa, comme toutes les autres langues nationales du Tchad, ne bénéficie d'aucun statut officiel.

L'article 9 de la Constitution dit : Les langues officielles sont le français et l'arabe. La loi fixe les conditions de promotion et de développement des langues nationales.

Langue du culte (protestant)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Belloncle, Alphabétiser les adultes africains et malgaches en trois mois, Karthala, 2005.
  • Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagou (SEMRY), Abécédaire massa, 1984.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]