Masque (spectacle baroque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le masque (de l'anglais « mask ») est une forme de spectacle de cour qui fit son apparition en Angleterre sous le règne d'Elisabeth I (1558-1603).

Une forme de synthèse[modifier | modifier le code]

C'est un spectacle baroque qui mêle tous les arts scéniques (et plus) : musique et chant, danse, poésie, costumes, théâtre et même pyrotechnie. Des décors élaborés pouvaient être construits pour l'occasion.

S'il est rare qu'on en ait encore la musique, il est plus courant qu'on en ait encore le livret, qui pouvait être imprimé à l'attention de l'assistance. En Angleterre, les plus grands auteurs et musiciens ont contribué à ce type de spectacle.

Le masque n'était représenté qu'une fois, rarement plus, ce qui en renforçait le caractère exceptionnel. Il avait souvent un but politique, donnant l'occasion à des courtisans de louer leur souverain et renforçant la cohésion de la cour.

Autres formes[modifier | modifier le code]

Le semi-opéra est une forme de masque. L'équivalent français du masque est la forme originelle du ballet de cour, dans les années 1580-1620. Il est aussi représenté, à des degrés divers, dans les autres cours européennes et peut prendre d'autres noms (notamment la mascarade).

Références[modifier | modifier le code]

  • Barbara Ravelhofer, The Early Stuart Masque : Dance, Costume and Music, Oxford, Oxford University Press, 2006.