Masquage sonore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le masquage sonore est une technologie qui vise à émettre un son doux dans le but d'augmenter la confidentialité et le confort acoustique dans les espaces de bureau.

Masquage sonore[modifier | modifier le code]

Le principe du masquage sonore est d’émettre un son doux, neutre et non dérangeant afin de masquer les distractions sonores telles que les conversations indésirables, les claviers, les imprimantes, etc. Il en résulte une amélioration de la confidentialité et une impression de calme favorisant la concentration et la productivité.

L’oreille est un organe biologique qui s’ajuste à l’environnement, ainsi lorsque nous sommes dans une pièce très silencieuse, notre seuil d’audition baisse et la moindre distraction sonore nous dérange, par exemple, une goutte d’eau tombant dans un évier. Si nous sommes dans un environnement moins silencieux, par exemple, au bord de la mer ou dans notre voiture, dans une pièce où nous entendons de la musique, notre cerveau ne percevra pas cette distraction sonore et nous serons très confortables. Nous expérimentons quotidiennement le principe du masquage : son des vagues, vent dans les feuilles, musique, bruit de ventilation, etc. Cependant, ces effets de masquage ne sont pas idéals, puisqu’ils ne sont pas continus, uniforme ou appréciés par tous, surtout en ce qui a trait à la musique.

Le masquage sonore vise à émettre, dans un espace donné, un son de masquage idéal, soit un son neutre, doux et non dérangeant, sans sifflement ou grondement et conçu pour masquer efficacement la parole. L’ambiance acoustique devient alors homogène et semble plus feutrée.

Équipement[modifier | modifier le code]

Le contrôleur[modifier | modifier le code]

Le contrôleur est l'appareille qui gère le masquage sonore. Il s'agit du générateur de son, d’un amplificateur et d’un contrôleur digital qui contrôle le son de masquage. Il est connecté aux haut-parleurs et aux senseurs. Il existe plusieurs types de contrôleurs qui permettent de couvrir différents espaces.

Les haut-parleurs[modifier | modifier le code]

Ils sont habituellement installés dans le plenum (entre-plafond). Les haut-parleurs sont répartis dans le plenum de façon à ce que le son masquage soit diffusé uniformément dans tous l'espace à être traiter.

Les senseurs[modifier | modifier le code]

Les senseurs sont utilisés pour capter le niveau de bruit ambiant à l'intérieur de la zone de masquage. Ils transmettent cette information au contrôleur qui peut ainsi ajuster les niveaux du masquage de façon à augmenter le confort des occupants.

Bénéfices du masquage sonore[modifier | modifier le code]

Réduction du stress[modifier | modifier le code]

Selon la récente étude du Conseil national de recherche du Canada sur l’acoustique des bureaux à aires ouvertes : « Les simulations en laboratoire ont montré que le masquage sonore favorisait les tâches cognitives complexes et réduisait le stress perçu » CNRC

Augmentation de la productivité[modifier | modifier le code]

Les systèmes de masquage sonore permettent d'éliminer les distractions sonores causés par les conversations et les équipements de bureaux. Il en résulte un environnement de travail qui permet une meilleure concentration des employés, ce qui fait augmenter leur productivité.

Autres avantages[modifier | modifier le code]

Un système de masquage sonore bien installé et bien ajusté, émet un son doux qui contribue à augmenter la confidentialité des conversations et à réduire les distractions sonores. Le résultat est un environnement de travail plus agréable et des gains de productivité.

Étude sur les avantages du masquage[modifier | modifier le code]

Étude du CRNC[modifier | modifier le code]

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a effectué une étude de 4 ans sur les bureaux à aire ouverte afin d’en déterminer les conditions optimales. Cette étude a montré que la satisfaction des occupants vis-à-vis de leur environnement acoustique augmentait à mesure que l’intelligibilité des conversations diminuait. En effet, les gens n’aiment pas quand leurs conversations peuvent être entendues et ils sont grandement dérangés par les conversations indésirables particulièrement lorsqu’ils peuvent suivre le cours de cette conversation. Plusieurs mesures acoustiques sont recommandées afin de réduire l’intelligibilité dont l’installation d’un système de masquage sonore bien calibré. Le CNRC a aussi défini le spectre de masquage idéal. Un spectre sonore qui contient assez d’énergie aux fréquences spécifiques à la voix afin de bien la masquer et une bonne balance entre les hautes et les basses fréquences afin de ne pas générer de sons aigus ou graves.

Étude Santé Canada[modifier | modifier le code]

Aucune étude scientifique ne rapporte d’effets négatifs sur la santé. Le niveau sonore du masquage (45 dBA) est trop bas pour avoir un effet négatif, de plus, le spectre de masquage est neutre et diffus. Il ne génère pas de son aigu ou grave. Au point de vue physiologique, il n'y a aucun risque connu de perte auditive associé aux niveaux sonores inférieurs à 70 dBA, peu importe la durée de l'exposition, indique Santé Canada.

Références[modifier | modifier le code]

  1. <http://softdb.com/masquage-sonore-information-masquage-sonore.php />
  2. <http://www.youtube.com/watch?v=-0W6b0up94s />
  3. <http://softdb.com/masquage-sonore-acceuil.php />