Masataka Taketsuru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à la mémoire de Masataka Taketsuru à Yoichi

Masataka Taketsuru (竹鶴 政孝, Taketsuru Masataka?, 1894–1979) est un homme d’affaires japonais considéré comme le fondateur de l’industrie du whisky au Japon.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Masataka Taketsuru naît le 20 juin 1894 à Takehara, dans la préfecture d’Hiroshima dans une famille de producteur de saké depuis 1733[1].

Il reçoit une formation de chimiste avec une spécialisation en chimie organique. Il est ensuite embauché par Settsu shuzō (摂津酒造?), une société basée à Osaka et qui désire se lancer dans la production de whisky[2].

Voyage en Écosse[modifier | modifier le code]

En 1918 Taketsuru est envoyé en Écosse pour étudier la chimie organique à l’Université de Glasgow et devient l’élève de Thomas Stewart Patterson le doyen de la faculté de chimie. Dans le même temps Taketsuru voyage et travaille dans diverses distilleries écossaises. Il étudie notamment le fonctionnement des distilleries de Longmorn, de Bo'ness et d'Hazelburn, et tente d’acquérir un maximum d’expérience dans ce domaine[3].

Il rencontre une jeune Écossaise dénommée Jessie Roberta (dite Rita) Cowan de Middlecroft, Kirkintilloch (14 décembre 1896-17 janvier 1961). C’est un coup de foudre réciproque. Il se marie avec elle en janvier 1920, et ce malgré la forte opposition de sa famille. Ils partent vivre à Campbeltown ce qui permet ainsi à Taketsuru de travailler à la distillerie de Hazelburn.

Retour au Japon[modifier | modifier le code]

Taketsuru rentre au Japon avec son épouse en novembre 1920. Il s’aperçoit que l’entreprise qui l’avait envoyé en Écosse ne se lancera jamais dans la création d’une distillerie de whisky, et la quitte en 1921[1]. En 1923, il entre au service de Kotobukiya (壽屋/寿屋?), entreprise dirigée par Shinjirō Torii (鳥井 信治郎, Torii Shinjirō?). Il crée pour lui une distillerie près de Kyoto, Yamazaki. Cette société deviendra plus tard Suntory.

Fondation et développement de Nikka[modifier | modifier le code]

En 1934, Taketsuru décide de voler de ses propres ailes. Il fonde sa propre société, Dainipponkajū (大日本果汁?), et crée une distillerie à Yoichi, sur Hokkaido[1]. Il choisit ce site pour ses conditions climatiques proches de celles de l’Écosse[1].

La production de whisky commence en 1936 et en 1939/1940 est embouteillé le premier whisky de la distillerie. Il est dénommé Nikka Whisky. En 1952, la société prend le nom de Nikka, diminutif de Dainipponkajū[1]. La seconde distillerie, Miyagikyo, est batie à Sendai sur Honshū en 1969.

Masataka Taketsuru meurt à l’âge de 85 ans le 29 août 1979.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) The Founder, Nikka Whisky
  2. (ja) 竹鶴の精神, Nikka Whisky
  3. Boris Coridian, « Le Japon se donne du malt », M le magazine du Monde, le 19 septembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]