Masaniello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait par Micco Spadaro, vers 1647

Masaniello[1], contraction de Tomaso Aniello (né le 29 juin 1620 à Amalfi et mort le 16 juillet 1647) fut un révolutionnaire napolitain du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pêcheur, Tomaso Aniello se met en 1647 à la tête du peuple napolitain insurgé contre les receveurs des impôts. Il assiège le vice-roi espagnol (duc d'Arcos) dans son palais, le force à abolir l'impôt sur les denrées et à le reconnaître comme gouverneur, et est, pendant sept jours, maître absolu dans Naples.

Ébloui de sa fortune subite, il devient vite arrogant et cruel, commettant dans la ville des massacres, avant d'être bientôt abandonné des siens et assassiné par des émissaires du vice-roi le 16 juillet 1647.

Postérité[modifier | modifier le code]

Masaniello est le héros de trois opéras:

  • Masaniello furioso (1706), par Keiser (livret de Bartold Feind) ;
  • Masaniello ou le pêcheur napolitain, par Carafa (livret de Moreau et Lafortelle) ;
  • La Muette de Portici, par Auber (livret de Scribe).

Charles Ribeyrolles a écrit : Les Compagnons de la mort, révolte de Masaniello en 1647 - Paris : F. Sartorius, 1863, in-16[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom est parfois orthographié Mazianello
  2. Bibliothèque Hugo - Jussieu Vitrine n° 9 repère 65 [1]