Mary Wheeler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wheeler.

Mary Fanett Wheeler, née le 28 décembre 1938 à Cuero au Texas, est une mathématicienne américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wheeler a d'abord étudié la pharmaceutique puis a voulu devenir juriste, mais elle a opté pour les mathématiques à l'université du Texas à Austin, où elle a passé en 1960 son B.A., à la fois en sciences sociales et en mathématiques. En 1963, elle a obtenu un M.A. et en 1971, un Ph.D. à l'université Rice[1] – entre-temps, elle s'était mariée et avait eu une fille. Elle a ensuite enseigné à l'université Rice, où elle est devenue en 1988 Noah Harding Professor for Computational and Applied Mathematics. Elle a aussi été professeur invitée à l'université de Houston. Depuis 1995, elle est professeur à l'université du Texas à Austin.

Wheeler a travaillé sur les algorithmes numériques pour les équations aux dérivées partielles, qu'elle a aussi appliqués, par exemple dans des questions de géotechnique, de technologie environnementale et pour l'industrie pétrolière (modélisation des écoulements dans les milieux poreux, appliquée à l'extraction du pétrole ou à l'étude de la contamination des nappes phréatiques). Son époux était ingénieur chez Exxon et elle a collaboré avec lui à des projets de renaturation dans la baie de Chesapeake, la baie du Delaware et en Floride. Elle a publié plus de 200 articles et coécrit 7 livres. Elle a été coéditrice de plusieurs revues de la Society for Industrial and Applied Mathematics (SIAM) et a été active dans des commissions de cette association.

En 1989, elle a été conférencière Noether, en 2009 lauréate du prix Theodore von Kármán (en) de la SIAM, en 2010 oratrice invitée au Congrès international des mathématiciens à Hyderabad[2] et en 2011, elle a reçu un prix Humboldt[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Mary F. Wheeler » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Mary Fanett Wheeler sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. (en) « Role of Computational Science in Protecting the Environment: Geological Storage of CO2 », dans Proc. ICM Hyderabad, India, 2010 (lire en ligne)
  3. (en) Professor Wheeler wins Humboldt Research Award, sur le site de l'ICES (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]