Mary Sidney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Mary Sidney par Nicholas Hilliard, vers 1590

Mary Sidney (27 octobre 1561–25 septembre 1621), comtesse de Pembroke et sœur du poète Philip Sidney, est une femme de lettres britannique.

En 1590, elle a traduit du français vers l'anglais la tragédie de Robert Garnier Marc-Antoine (1578) : The Tragedy of Antonie, publiée en 1592. William Shakespeare l'a peut-être utilisée pour son Antoine et Cléopâtre (1607)[1].

Bibliographie (en anglais)[modifier | modifier le code]

  • Introduction to The Collected Works of Mary Sidney Herbert, Countess of Pembroke, Vols 1 & 2, Clarendon Press, Oxford, 1998
  • Mary Sidney and Sir Philip Sidney - The Sidney Psalms. Edited by R. E. Pritchard, Carcanet, Manchester, 1992.
  • Margaret P. Hannay - Philip's Phoenix: Mary Sidney, Countess of Pembroke. New York: Oxford University Press, 1990.
  • Margaret Patterson Hannay - "Herbert [Sidney], Mary, countess of Pembroke (1561–1621)", Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 accessed 8 April 2007
  • (en) Encyclopedia of women in the Renaissance: Italy, France, and England, ABC-CLIO, Inc,‎ 2007
  • Gary Waller - Mary Sidney, Countess of Pembroke: A Critical Study of Her Writings and Literary Milieu. Salzburg: University of Salzburg Press, 1979.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Daniel a aussi écrit peu après un drame sur le même sujet, The Tragedy of Cleopatra (1594). Les deux pièces décrivent les amants comme « des victimes héroïques de leurs propres excès de passion et de leur destinée sans remords » (David Bevington, Introduction à Antony and Cleopatra (Cambridge: Cambridge University Press, 1990) p.7. ISBN 0-521-27250-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :