Mary Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Douglas.

Dame Mary Douglas, née Margaret Mary Tew le 25 mars 1921 à Sanremo (Italie) et morte le 16 mai 2007 à Londres, est une anthropologue britannique

Elle reçoit une éducation catholique au couvent du Sacré-cœur de Roehampton, puis étudie à St Anne's College d'Oxford de 1939 à 1943. Elle interrompt un temps ses études qu'elle achève par un doctorat en 1950, année où elle épouse James Douglas, avec qui elle aura trois enfants. Elle a notamment étudié le peuple Lele au Congo belge. En 2006, elle est faite dame commandeur de l'ordre de l'Empire britannique.
Parmi ses sujets d'élection, notons l'anthropologie des religions et la philosophie des institutions.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • The Lele of the Kasai (1963)
  • Purity and Danger: An Analysis of Concepts of Pollution and Taboo (1966) [publié en français sous le titre De la souillure : Essais sur les notions de pollution et de tabou, Éd. de la Découverte, 2005]
  • Pollution (1968)
  • Natural Symbols: Explorations in Cosmology (1970)
  • Implicit Meanings: Essays in Anthropology (1975)
  • « Jokes », in Chandra Mukerji et Michael Schudson (dir.), Rethinking Popular Culture: Contemporary Perspectives in Cultural Studies (1975)
  • Evans-Pritchard (1980)
  • Risk and Culture (1980) en collaboration avec Aaron Wildavsky
  • In the Active Voice (1982)
  • How Institutions Think (1986) [publié en français sous le titre Comment pensent les institutions, Éd . de la Découverte, 1999]
  • Missing persons: a critique of the social sciences (1988) en collaboration avec Steven Ney
  • Risk and Blame: Essays in Cultural Theory (1992)
  • In the Wilderness: The Doctrine of Defilement in the Book of Numbers (1993)
  • Thought styles: Critical essays on good taste (1996)
  • Leviticus as Literature (1999) [publié en français sous le titre L'anthropologue et la Bible : Lecture du Lévitique, Bayard Centurion, 2004]
  • Constructive Drinking: Perspectives on Drink from Anthropology (2002)
  • Jacob's Tears: The Priestly Work of Reconciliation (2004)
  • Thinking in Circles (2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Edward Croft Dutton, Liminality, communitas and student evangelical groups : a critique of the group theories of Victor Turner and Mary Douglas, University of Aberdeen, 2005 (thèse)
  • (en) Richard Fardon, Mary Douglas an intellectual biography, London New York, Routledge,‎ 1999, 315 p. (ISBN 0415040930 et 9780415040938, résumé)
  • (en) Pierre Bonte et Michel Izard (dir.), Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie, Paris, Presses universitaires de France,‎ 2004, 4e éd. (ISBN 9782130559993 et 2130544223, OCLC 44166147), « Michel Izard », p. 203
  • Adam Kuper (trad. Gérald Gaillard), L'anthropologie britannique au XXe siècle, Paris, Ed. Karthala,‎ 2000 (ISBN 9782845860803), p. 197, 211, 212, 219, 246
  • (fr) Sandrine Teixido, « Mary Douglas : anthropologie de l'impur », in Sciences Humaines, no 156, janvier 2005, p. 51-53

Liens externes[modifier | modifier le code]