Marwanides de Haute-Mésopotamie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Marwanides

Les Marwanides[1] forment une dynastie kurde[2] qui règne sur la Haute-Mésopotamie (Djézireh) et l'Arménie de 983 à 1085. Cette dynastie qui a pour capitale Mayyafarikin (de nos jours Silvan[3]) dans la région de Diyarbakır est opposée aux Bouyides. Une autre dynastie kurde se développe à la même période plus à l'est sur la zone frontalière de l'Iran et de l'Irak actuels, les Hasanwayhides ou Hasanwayh alliée des Bouyides. Plus au sud, les émirs arabes Hamdanides règnent en Syrie et sur le nord de l'Irak.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Un berger kurde nommé Abû Chuja Badh ben Dustak[4] abandonne son cheptel, prend les armes et devient un chef de guerre renommé. Lorsque l'émir bouyide du Fars `Adhud ad-Dawla Fannâ Khusraw décède le 26 mars 983[5], Badh prend Mayyafarikin. Il prend aussi Amida (de nos jours Diyarbakır) et Nisibe (de nos jours Nusaybin)[6]. Il parvient ni à prendre Mossoul ni à obtenir du calife abbasside qu’il accepte son soutien[7].

Les Bouyides espèrent affaiblir les insurgés kurdes menés par Badh en donnant aux Uqaylides le commandement de la ville de Diyarbakir. Les Uqaylides s'allient ensuite aux Hamdanides qui avaient été expulsés de Mossoul en 979. Avec l'aide des Hamdanides, ils chassent les Bouyides de Mossoul et administrent la ville à partir de 989. De Mossoul, le chef Uqaylide, Mohammed Musayyib poursuit sa lutte contre le rebelle kurde Badh jusqu'à la mort de celui-ci. Ensuite il met fin à son alliance avec les Hamdanides et oblige les Bouyides à lui accorder l'autonomie de Mossoul.

En 990, Badh décède. Ce sont ses neveux qui vont lui succéder. Al-Hasan[8] épouse la veuve de son oncle. Il met en déroute les Hamdanides. Il meurt en 997 pendant une révolte des habitants d'Amida[6].

Mumahhid ad-Dawla Sa`îd[9] succède à son frère, Il inaugure son règne le 11 novembre 997[10]. Il entretient de bonnes relations avec l'empereur de Byzance Basile II. Mumahhid profite de cette paix pour renforcer les fortifications de sa capitale Mayyafarikin.

En 1000, Mumahhid demande à l'émir bouyide Bahâ' ad-Dawla de lui envoyer le médecin chrétien Gabriel ben `Abd Allah ben Bukhtishu, attaché à l'hôpital de Bagdad.

Le 14 décembre 1010[11], Mumahhid est assassiné. Son frère, Nasr ad-Dawla Ahmad[12], le troisième fils de Marwân lui succède. Il sait s'imposer à l'émir bouyide Sultan ad-Dawla, au calife fatimide d'Égypte Al-Hakim et à l'empereur de Byzance Basile II qui lui envoient des messages de félicitations.

En 1011 (ou 1024), Nasr al-Dawla Ahmad reconquiert Amida.

En 1026/1027, les habitants d'Edesse font appel à Nasr al-Dawla Ahmad pour les délivrer d'un chef arabe. Nasr al-Dawla Ahmad prend la ville et l'annexe à ses domaines. La ville est reprise par l'empereur byzantin en 1031.

En 1054, Nasr al-Dawla Ahmad doit reconnaître la suzeraineté du Seldjoukide Tuğrul Bey. Le long règne de Nasr al-Dawla Ahmad marque l'apogée des Marwanides. Après sa mort la puissance des Marwanides va décliner.

En 1061, Nizâm ad-Dawla Nasr[13] succède à son père Nasr al-Dawla Ahmad. Le Seldjoukide Malik Shah Ier prend la capitale Mayyafarikin. Les trésors appartenant aux Marwanides sont pillés[6].

Nizâm ad-Dawla Nasr règne jusqu'en 1079. Le royaume tombe aux mains des Seldjoukides. Son fils Nâsir ad-Dawla Mansûr[14] n'a plus qu'une ville Jazirat Ibn Umar' (actuellement Cizre). Il décède en 1085.

La dynastie[modifier | modifier le code]

└┬Dustak
 ├1─Abû Chuja Badh (983-990)
 └┬Marwân
  ├2─Al-Hasan (990-997)
  ├3─Mumahhid ad-Dawla Sa`îd (997-1011)
  └4┬Nasr ad-Dawla Ahmad (1011-1061)
    └5┬Nizâm ad-Dawla Nasr (1061-1079)
      └6─Nâsir ad-Dawla Mansûr (1079-1085)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : marwānīūn, مروانيون ; turc : Mervaniler.
  2. À ne pas confondre avec la dynastie homonyme des Marawnides, dynastie arabe du clan Quraychite.
  3. Silvan : ville d'Anatolie à 75 km au nord-est de Diyarbakır, 65000 habitants, 38° 08′ 24″ N 41° 00′ 28″ E / 38.139957, 41.007843 ()
  4. turc : Ebu Abdullah el-Hüseyn bin Düstek el-Baz
  5. 8 chawwal 372 A.H. d'après (en) Ch. Bürgel et R. Mottahedeh, « `Azod-al-dawla », dans Encyclopædia Iranica en ligne
  6. a, b et c Ephrem-Isa Yousif, Les princes kurdes marwanides et les savants syriaques
  7. Janine et Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l'islam, Éd. PUF, (ISBN 978-2-130-54536-1), article Marwanides de Haute-Mésopotamie, pp. 546-547.
  8. arabe : ʾabū ʿalī al-ḥusayn ben marwān, أبو علي الحسين بن مروان
  9. arabe : mumahhid ad-dawla ʾabū manṣūr ben marwān, ممهد الدولة أبو منصور بن مروان, égalisateur de l'empire
  10. 7 dhu al-qa`da 387 A.H. d'après Ephrem-Isa Yousif, ibidem.
  11. 5 jumada al-awwal 401 A.H. d'après Ephrem-Isa Yousif, ibidem.
  12. arabe : naṣr ad-dawla ʾabū naṣr ʾaḥmad ben marwān, نصر الدولة أبو نصر أحمد بن مروان, soutien de l'empire
  13. arabe : niẓām ad-dawla naṣr ben ʾaḥmad, نظام الدولة نصر بن أحمد, ordre de l'empire
  14. arabe : nāṣir ad-dawla manṣūr ben naṣr, ناصر الدولة منصور بن نصر, soutien de l'empire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]