Marvin Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert.

Marvin Albert

Nom de naissance Marvin Hubert Albert
Autres noms Al Conroy, Albert Conroy,
Nick Quarry, Anthony Rome,
Mike Barone, Ian MacAlister
Activités Romancier, scénariste
Naissance 22 janvier 1924
Philadelphie, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 24 mars 1996 (à 72 ans)
Menton, Alpes-Maritimes, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, western
Distinctions Prix Edgar-Allan-Poe 1976 pour The Gargoyle Conspiracy

Marvin Hubert Albert, né le 22 janvier 1924 à Philadelphie en Pennsylvanie et mort le 24 mars 1996 à Menton dans les Alpes-Maritimes en France, est un écrivain et un scénariste américain, auteur de romans policiers et de westerns ayant utilisé plusieurs noms de plume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans le drugstore de son père, il lit abondamment les livres en vente. En 1942, il sert comme officier-radio dans la marine marchande. De 1945 à 1952, il exerce différents petits métiers : coursier pour The Philadelphia Record, acteur, directeur d’une troupe de théâtre, éditeur de revues ou journaliste.

Il écrit son premier roman, The Road’s End, en 1952, mais le signe du pseudonyme Al Conroy. C’est le début d'une carrière d'écrivain à la production abondante dans le domaine du roman policier, du western et de la novélisation de scénarios.

En 1955, Albert collabore au best-seller Becoming a Mother de Theodore Roosevelt Seidman, l'obstétricien qui accoucha sa femme.

Albert novélise un grand nombre de scénarios comme The Pink Panther, The Outrage ou The Untouchables, ce qui lui vaut le surnom de « roi de la novélisation » [1].

En 1958, Albert crée son premier personnage, Jake Barrow, un détective privé dans une série signée Nick Quarry. En 1960, Albert crée Tony Rome pour une série de trois romans signée Anthony Rome. Tony Rome est un détective privé de Miami. Frank Sinatra l'incarnera au cinéma. En 1972, suite au succès du roman de Mario Puzo The Godfather, Albert s'inscrit dans la vogue littéraire de l'époque en créant le personnage de Johnny Morini, un soldat repenti de la mafia. Les deux derniers romans de cette série Strangle Hold ! et Murder Mission ! ne sont pas de la plume d’Albert, mais de Gil Brewer qui fit office de nègre littéraire [2]. Installé en France, Albert crée, en 1978, un nouveau personnage, Pierre-Ange Sawyer, détective privé américain d'origine française vivant sur la Côte d’Azur. À travers les yeux de Sawyer, on voit la critique d’un Américain sur la société française de l'époque. Cette série comporte dix romans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

signés Marvin Albert[modifier | modifier le code]

  • Becoming a Mother: What Every Woman Ought to Know About Fertility, Conception, Pregnancy and Childbirth, 1955 (avec Theodore Roosevelt Seidman)
  • The Law and Jake Wade, 1956,
    • Le Marshall et le Hors-la-loi, Masque-western no 141, 1975
  • Apache Rising, 1957
  • Broadsides and Boarders, 1957 (roman non fictionnel)
  • The Long White Road: Ernest Shackleton’s Antarctic Adventures, 1957 (roman non fictionnel)
  • The Bounty Killer, 1958
  • Renegade Posse, 1958
  • The Reformed Gun, 1959
  • Rider from Wind River, 1959
  • Lie Down With Lions, 1959
  • That Jane From Maine, 1959 (novélisation)
  • Pillow Talk, 1959 (novélisation)
  • All the Young Men, 1960 (novélisation)
  • Force of Impulse, 1960 (novélisation)
  • Come September, 1961 (novélisation)
  • Lover Come Back, 1962 (novélisation)
  • Move Over, Darling, 1963 (novélisation)
  • Palm Springs Weekend, 1963 (novélisation)
  • Under the Yum Yum Tree, 1963 (novélisation)
  • The V.I.P.s., 1963 (novélisation)
  • Goodbye Charlie, 1964 (novélisation)
  • Honeymoon Hotel, 1964 (novélisation)
  • Posse at High Pass, 1964
  • The Pink Panther, 1964 (novélisation)
  • The Outrage, 1964 (novélisation)
  • Do Not Disturb, 1965 (novélisation)
  • The Great Race, 1965 (novélisation)
  • Strange Bedfellows, 1965 (novélisation)
  • A Very Special Favor, 1965 (novélisation)
  • What’s New Pussycat, 1965 (novélisation)
  • The Divorce, 1965 (roman non fictionnel)
  • The Gargoyle Conspiracy, 1975
    • L'Invité, Laffont, 1975
  • The Corsicans, 1982
    • Le Corse, Encre, 1982
  • Operation Lila, 1983
    • Opération Lila, Encre, 1983
  • The Medusa Complex, 1983
    • Medusa, Encre, 1983
  • The Untouchables, 1987 (novélisation)
  • The Man Who Waits, 1991 (nouvelle)
    • L'Homme qui attend, recueil Requiem pour un muckraker, Éditions Baleine,, 1999

signés Al Conroy ou Albert Conroy[modifier | modifier le code]

  • The Road’s End, 1952, réédition sous le titre Murder in Room 13, 1958
    • Le Repos du guerrier, Série noire no 510, 1959
  • Nice Guys Finish Dead, 1958
    • Pas d’heure pour les braves, Série noire no 430, 1958
  • Party Girl, 1958 (novélisation)
    • Pour rire en société, Série noire no 495, 1959
  • The Mob Says Murder, 1959
    • Coup de gomme, Série noire no 479, 1959
  • Mr. Lucky, 1960
    • Monsieur la veine, Série noire no 701, 1962
  • Devil in Dungarees, 1960
  • The Looters, 1961
    • Estouffade à la caraïbe, Série noire no 728, 1962
  • Clayburn, 1961
  • Last Train to Bannock, 1963
  • Three Rode North, 1964
  • The Man in Black, 1965
  • Soldato !, 1972 (série Johnny Morini)
    • Soldato, Série noire no 1606, 1973
  • Death Grip !, 1972 (série Johnny Morini)
    • Comme il y va !, Série noire no 1614, 1973
  • The Dark Goddess (en), 1978 (série Pierre-Ange Sawyer)
  • Stone Angel, 1986 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Quel sac d’embrouilles !, Série noire no 2097, 1987
  • Back in the Real World, 1986 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Les Pieds sur terre, Série noire no 2103, 1987
  • Get Off at Babylon, 1987 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Descends à Babylone, Série noire no 2117, 1987
  • Long Teeth, 1987 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Les Dents longues, Série noire no 2136, 1988
  • The Last Smile, 1988 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Le Tombeau du dernier sourire, Série noire no 2143, 1988
  • The Midnight Sister, 1989 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • La Sœur de minuit, Séie noire no 2200, 1989
  • Bimbo Heaven, 1990 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Le Paradis des poulettes, Série noire no 2236, 1990
  • The Zig-Zag Man, 1991 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • L'Homme zig-zag, Série noire no 2264, 1991
  • The Riviera Contract, 1992 (série Pierre-Ange Sawyer)
    • Un démon au paradis, Série noire no 2301, 1992, réédition Folio policier no 304 sous le nom de Marvin Albert, 2003

signés Nick Quarry[modifier | modifier le code]

  • The Hoods Come Calling, 1058
    • Rhapsodie en rouge, Série noire no 459, 1958
  • Trail of a Tramp, 1959
    • Suivez-moi jeune homme, Série noire no 540, 1959
  • The Girl With No Place To Hide, 1960
    • Le Coin du soigneur, Série noire no 621, 1961
  • No Cance in Hell, 1960
    • Le totem tue, Série noire no 679, 1961
  • The Don Is Dead, 1972
    • Une couronne pour le Don, Série noire no 1558, 1973
  • The Vendetta, 1973
    • Le Cri du sang, Série noire no 1699, 1975

signés Anthony Rome[modifier | modifier le code]

  • Miami Mayhem, 1960
    • Indésirable, Série noire no 655, 1961
  • The Lady in Cement, 1961
    • Fais des bulles !, Série noire no 704, 1962
  • My Kind of Game, 1962
    • Je reprends mas boules, Série noire no 773, 1963

signé Mike Barone[modifier | modifier le code]

  • Crazy Joe, 1974 (novélisation)

signés Ian Macalister[modifier | modifier le code]

  • Driscolls Diamonds, 1973
  • Skylark Mission, 1973
  • Strike Force 7, 1974
  • Valley of Assassins, 1975

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1976, Marvin Albert a reçu le prix Edgar-Allan-Poe pour The Gargoyle Conspiracy.

Hommage[modifier | modifier le code]

En 1999, dans le recueil de nouvelles Requiem pour un muckraker (Éditions Baleine) Jean-Bernard Pouy, Marc Villard, Georges-J. Arnaud, Alain Bellet, Didier Daeninckx, Robert Deleuse, Gérard Delteil, Emmanuel Errer, Serge Fréchet, Roger Martin, Pierre-Alain Mesplède, Claude Mesplède, Jacques Mondoloni, Jean-Hugues Oppel, Brice Pelman, Maurice Périsset, Jean-Jacques Reboux, Jean-Paul Schweig, Tito Topin, et Claude Warton lui rendent hommage en publiant chacun une nouvelle dont le titre est le titre d'un roman de Marvin Albert.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des littératures policières, volume 1, page 45, 1re édition
  2. Dictionnaire des littératures policières, volume 2, page 350, 1re édition, notice Johnny Morini

Liens externes[modifier | modifier le code]