Virgin Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marussia Virgin Racing)
Aller à : navigation, rechercher
Virgin Racing
logo

Discipline Formule Renault
Formule 3 Euro Series
Formule 1
Localisation Drapeau : Royaume-Uni Banbury, Angleterre
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau du Royaume-Uni Richard Branson
Directeur Drapeau du Royaume-Uni John Booth
Designer en chef Drapeau du Royaume-Uni Nick Wirth
Pilotes Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio
Pilotes essayeurs Drapeau du Brésil Luiz Razia
Drapeau de l'Espagne Andy Soucek
Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau du Royaume-Uni Adrian Quaife-Hobbs
Drapeau du Canada Robert Wickens
Caractéristiques techniques
Moteurs Cosworth V8
Pneumatiques Bridgestone, Pirelli
Résultats
Début en CM F1 Grand Prix de Bahreïn 2010
Dernier GP Grand Prix du Brésil 2011
GP disputés 38
Points marqués 0
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires en Grands Prix 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Virgin Racing est une ancienne écurie de course automobile britannique, dénommée « Manor Motorsport » avant son accession à la Formule 1. John Booth a créé Manor Motorsport en 1990 pour s'engager en Formule 3 Euro Series[1] et en Formule Renault.

Le 12 juin 2009, l'écurie est inscrite pour le championnat du monde de Formule 1 2010[2] sous le nom « Manor Grand Prix » et poursuit ses engagements dans les autres formules de course. Le 17 novembre 2009, Virgin Group, le sponsor principal de l'écurie, prend une participation dans le capital de l'écurie qui est rebaptisée et engagée en Formule 1 sous l'appellation « Virgin Racing ».

Fin 2010, Marussia Motors, commanditaire principal de l'écurie, acquiert environ 40 % du capital de l'équipe qui est alors engagée en championnat du monde sous le nom « Marussia Virgin Racing »[3]. L'écurie s'engage en 2011 sous licence russe, devenant la seconde écurie de Formule 1 russe après Midland F1 Racing. Fin 2011, Marussia acquiert l'ensemble de l'équipe et, avec l'accord des autres écuries, la renomme Marussia F1 Team lors de son engagement en championnat du monde en 2012.

Historique[modifier | modifier le code]

1990-2009 : Formule Renault et F3 Euroseries[modifier | modifier le code]

Logo de Manor Motorsport

Manor est créée en 1990 par John Booth et s'engage principalement en Formule Renault et en Formule 3 Euro Series, une discipline fréquentée par de nombreux futurs pilotes de GP2, puis de Formule 1. L'équipe se révèle en 2000 grâce à Kimi Räikkönen qui remporte largement le championnat de Formule Renault avec Manor avant d'aller directement en F1. Un autre champion du monde, Lewis Hamilton, fait ses débuts chez Manor en Formule Renault, puis en Formule 3 Euro Series. L'équipe forme également Antônio Pizzonia, Lucas di Grassi ou Kazuki Nakajima.

2009 : Inscription et préparation en F1[modifier | modifier le code]

Lucas di Grassi à bord de la Virgin VR-01 en Malaisie

Au printemps 2009, la FIA lance un appel d'offres visant à accueillir de nouvelles équipes en championnat du monde de Formule 1. John Booth postule en s'associant avec Wirth Research, la société de Nick Wirth, qui est nommé directeur technique. Le 12 juin 2009, Manor est sélectionné et, courant décembre, LDC, filiale investissement de la banque britannique Lloyd's, entre dans le capital de l'écurie à hauteur de 15 millions d'euros[4],[5]. Virgin Group possède 20 % de l'écurie[6]. L'équipe est basée à Dinnington en Angleterre et à Bicester dans les locaux de Wirth Research. La voiture est la seule du plateau développée sans avoir recours à la soufflerie mais uniquement grâce à la mécanique des fluides numérique[7] tandis que Cosworth fournit les moteurs.

Le pilote allemand Timo Glock est officialisé pour 2010 puis, le 15 décembre 2009, Lucas di Grassi est à son tour recruté[8] alors qu'Alvaro Parente et Luiz Razia sont promus pilotes essayeurs. Le 17 novembre 2009, Virgin Group renomme l'écurie « Virgin Racing »[9].

Les commanditaires principaux de l'écurie sont le manufacturier de pneumatiques Bridgestone, Carbon Green, le shampooing Clear, CSC, FxPro, Kappa, Oxigen et le constructeur automobile russe Marussia Motors. Le 13 janvier 2010, Cosworth livre ses premiers moteurs Cosworth CA2010 à l'écurie. Le 11 janvier 2010, le team manager Alex Tai est remplacé par John Booth avant que la saison 2010 ne débute[10]. La VR-01 est présentée le 3 février 2010 et effectue ses premiers essais à Silverstone le 5 février.

2010 : débuts difficiles[modifier | modifier le code]

Timo Glock à bord de la Virgin VR-01 à Barheïn

L'équipe Virgin débute en F1 avec une voiture, la VR-01, développée uniquement à partir de simulations sur ordinateurs. Des doutes sont émis sur cette méthode, doutes confirmés par les performances médiocres des voitures, qui se qualifient à 6 secondes de la pole. De plus, les voitures abandonnent rapidement sur problème technique. Il faut attendre la Malaisie pour voir une Virgin terminer une course, ce qui permet à Nick Wirth de constater que les réservoirs sont trop petits pour disputer tout un Grand Prix normalement. La FIA autorise l'équipe à réaliser les modifications nécessaires qui sont installées en Espagne (sur la voiture de Glock) et en Turquie (sur celle de Di Grassi).

Durant la pause estivale, Virgin Racing déménage dans sa nouvelle usine de Banbury, qui appartenait anciennement au constructeur de voitures de sport Ascari. Malgré quelques progrès en fin de saison, l'équipe doit se contenter de la douzième et dernière place du championnat du monde des constructeurs, derrière HRT sans inscrire de point.

2011 : Stagnation et restructuration[modifier | modifier le code]

Logo de Marussia Virgin Racing en 2011
Jérôme d'Ambrosio à bord de la MVR-02 à Sepang en 2011

Fin 2010, le constructeur russe Marussia Motors devient actionnaire de l'écurie à hauteur de 40 %, et celle-ci est engagée pour 2011 sous le nom « Marussia Virgin Racing »[11]. Timo Glock rempile, et sera épaulé par le jeune belge Jérôme d'Ambrosio. La monoplace MVR-02 est dévoilée le 7 février à Londres[12]. De plus, l'ancien ingénieur de Renault, Pat Symonds devient consultant technique[13].

Toutefois, le début de saison est décevant ; les Virgin s'éloignent des Lotus dont elles étaient proches en 2010, et les HRT se sont rapprochées. Glock explique ces contre-performances par l'absence de passage en soufflerie[14]. Les résultats ne s'améliorant pas, l'équipe prend la décision en juin de cesser sa collaboration avec Nick Wirth et sa société Wirth Research. Seuls les éléments en cours de développement seront installés sur la MVR-02. Pat Symonds, le consultant de l'équipe, se voit chargé de développer la voiture 2012[15]. À la recherche d'une soufflerie, l'équipe signe un partenariat avec McLaren pour l'utilisation de ses infrastructures[16]. Ces changements ne pouvant produire des effets qu'à moyen et long terme, l'équipe termine la saison en roue libre, en lutte avec les HRT, et comme en 2010, l'équipe se classe douzième et dernière du championnat.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Virgin Racing en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
2010 Drapeau : Royaume-Uni Virgin Racing Virgin VR-01 Cosworth V8 Bridgestone Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
19 0 12e
2011 Drapeau : Russie Marussia Virgin Racing Virgin MVR-02 Cosworth V8 Pirelli Drapeau de l'Allemagne Timo Glock
Drapeau de la Belgique Jérôme d'Ambrosio
19 0 12e
Tableau synthétique des résultats de l'écurie Virgin Racing en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
2010 Virgin Racing Virgin VR-01 Cosworth V8 CA2010 Bridgestone BAH AUS MAL CHI ESP MON TUR CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR BRÉ ABU 0 12e
Timo Glock Abd Abd Abd Np 18e Abd 18e Abd 19e 18e 18e 16e 18e 17e Abd 14e Abd 20e Abd
Lucas di Grassi Abd Abd 14e Abd 19e Abd 19e 19e 17e Abd Abd 18e 17e 20e* 15e Np Abd Nc 18e
2011 Marussia Virgin Racing Virgin MVR-02 Cosworth V8 CA2011 Pirelli AUS MAL CHI TUR ESP MON CAN EUR GBR ALL HON BEL ITA SIN JAP COR IND ABU BRÉ 0 12e
Timo Glock Abd 16e 21e Np 19e Abd 15e 21e 16e 17e 17e 18e 15e Abd 20e 18e Abd 19e Abd
Jérôme d'Ambrosio 14e Abd 20e 20e 20e 15e 14e 22e 17e 18e 19e 17e Abd 18e 21e 20e 16e Abd 19e
Légende
Légende : ici
  • * le pilote n'a pas fini la course, mais a été classé parce qu'il a parcouru plus de 90 % de la distance de la course.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la F3 Euro Series
  2. La FIA annonce les équipes pour 2010 - F1-action.net, 12 juin 2009
  3. La Russie crée son écurie de Formule 1, sur rian.ru
  4. Manor fait sauter la banque - espnf1.com, 14 décembre 2009
  5. (en) Lloyds invests in Manor F1 team - autosport.com, 14 décembre 2009
  6. (en) Virgin set for Manor GP move - autosport.com, 3 juillet 2009
  7. Like a Virgin - eurosport.fr, 26 février 2010
  8. (en) Virgin racing dévoile ses pilotes - VirginRacing.com, 15 décembre 2009
  9. (en) Twelve teams - including Virgin - on FIA’s 2010 entry list - Site officiel Formula1.com, 30 novembre 2009
  10. John Booth remplace Alex Tai chez Virgin - f1-action.net, 13 janvier 2010
  11. (en) Marussia sponsorise Virgin Racing en 2011, sur thef1times.com, consulté le 11 novembre 2010
  12. Le lancement de la Virgin MVR-02 est prévu pour le 7 février
  13. Olivier Ferret, « Pat Symonds rejoint Virgin ! », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 11 février 2011 (consulté le 20 décembre 2011)
  14. Daniel Thys, « Glock veut plus d'appuis aérodynamiques », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 16 avril 2011 (consulté le 20 décembre 2011)
  15. Daniel Thys, « Virgin se sépare de Nick Wirth », sur motorsport.nextgen-auto.com,‎ 2 juin 2011 (consulté le 20 décembre 2011)
  16. Mathieu Piccon, « Virgin va bénéficier de l'expertise de McLaren », sur fan-f1.com,‎ 7 juillet 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :