Martinique 1re (télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article Martinique 1re (télévision)

Création (49 ans)
Propriétaire France Télévisions
Slogan « Tous première »
Format d'image 576i (SDTV)
Langue Français et créole martiniquais
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste publique de proximité
Ancien nom O.R.T.F. Martinique (1964-1975)
FR3-Martinique (1975-1982)
RFO-Martinique (1982-1988)
RFO 1 (1988-1999)
Télé Martinique (1999-2010)
Siège social Fort-de-France
Site Web martinique.la1ere.fr
Diffusion
Numérique TNT : chaîne no 1
Satellite CanalSat Caraïbes : chaîne no 14
TNT+ Caraïbes : chaîne no 2
La TV d'Orange Caraïbe : chaîne no 3
Câble Numericable : chaîne no 1
Marpin 2K4 Cable TV
ADSL Box Mediaserv : chaîne no 2
OnlyBox : chaîne no 1
Aire Martinique Martinique (TNT/SAT/Câble/ADSL)
Guadeloupe Guadeloupe (SAT/Câble/ADSL)
Guyane Guyane (SAT)
Drapeau de la Dominique Dominique (Câble)

Martinique 1ère est une chaîne de télévision généraliste publique française de proximité de France Télévisions diffusée dans le département d'outre-mer de la Martinique.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

En mai 1963, le gouvernement français décide d'installer la télévision à la Guadeloupe, la Martinique et La Réunion. Il est prévu de mettre en activité un émetteur de la R.T.F. près de Fort-de-France, qui desservirait 100 000 habitants afin de couvrir d'abord les zones les plus peuplées et qui serait susceptible d'extensions ultérieures.

Le , Alain Peyrefitte, ministre de l’Information, inaugure la station de télévision de l'O.R.T.F. en Martinique. La chaîne inaugure une grande première en 1972 par la retransmission en direct par satellite des Jeux olympiques d'été de Munich.

Suite à l'éclatement de l'O.R.T.F. en 1974, les stations régionales de télévision de l’Outre-mer français sont intégrées à la nouvelle société nationale de programme France Régions 3 (FR3), nouvelle chaîne française des régions, au sein de la délégation FR3 DOM-TOM. La chaîne devient FR3-Martinique le et, comme chaque station régionale métropolitaine, produit et diffuse un journal télévisé régional, mais a aussi pour charge d’assurer la continuité territoriale en matière d’audiovisuel en diffusant des émissions des chaînes de télévision métropolitaines. La couleur fait son apparition dans le courant de l'année 1978.

Le , la chaîne prend le nom de RFO Martinique suite à la création de la société nationale de programmes RFO (Radio-Télévision Française d’Outre-Mer) par transfert des activités de FR3 pour l’Outre-mer. Ses missions restent inchangées mais il lui est également demandé de produire des programmes. Durant les quatorze ans qui vont suivre, RFO Martinique va progressivement se doter d’équipements techniques de qualité afin de produire et diffuser de plus en plus d’émissions régionales. La publicité est introduite en 1984.

Lorsqu'un second canal de télévision, RFO 2, est lancé en avril 1988, elle est renommée RFO 1.

La coupe du monde de football de 1990 est retransmise en direct par satellite pour la première fois.

Au , la station démarre ses programmes à 09h00 au lieu de midi, puis à partir de 07h00 dès le et enfin à 06h00 depuis le .

Le , RFO Martinique devient Télé Martinique, suite à la transformation de RFO en Réseau France Outre-mer.

La loi de réforme de l'audiovisuel n° 2004-669 du intègre la société de programme Réseau France Outre-mer au groupe audiovisuel public France Télévisions dont dépend depuis Télé Martinique. Son président, Rémy Pflimlin, annonce le le changement de nom du Réseau France Outre-mer en Réseau Outre-Mer 1ère pour s'adapter au lancement de la TNT en Outre-Mer[1]. Toutes les chaînes de télévision du réseau changent de nom le lors du démarrage de la TNT et Télé Martinique devient ainsi Martinique 1ère. Le changement de nom fait référence à la place de leader de cette chaîne sur son territoire de diffusion ainsi qu'à sa première place sur la télécommande et sa numérotation en cohérence avec les autres antennes du groupe France Télévisions.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Le logo de l'O.R.T.F. Martinique était formé des quatre lettres du sigle posées horizontalement sur trois ellipses, la lettre O en son centre formant la quatrième ellipse, évoquant aussi bien des ondes radioélectriques, que le système solaire ou la course d'un électron dans un univers fermé, sous lequel est inscrit la mention Télévision. Les indicatifs d'ouverture et de fermeture d'antenne de l'O.R.T.F. Martinique animent un enchevêtrement d'ellipses sur un fond étoilé qui, pour le premier, s'ordonnent pour former le logo de la chaîne, et pour le second, se rétractent pour former une étoile qui disparaît, comme un big bang à l'envers[2].

Comme toutes les stations régionales de FR3, FR3 Martinique adopte le 6 janvier 1975 le nouvel habillage de la troisième chaîne nationale dont l'indicatif d'ouverture d'antenne fait figurer les neuf stations d'Outre-mer et la métropole sur une musique composée par Francis Lai[3].

Suite à sa création le 31 décembre 1982, la nouvelle société nationale de programme RFO se dote d'une identité visuelle propre mettant en valeur dans son logo sa dimension mondiale et dans son ouverture d'antenne l'avance technologique de sa diffusion par satellite[4]. L'habillage change à nouveau en 1993, en s'inspirant de celui de TF1 dans la forme rectangulaire tripartite mais en adoptant trois nouvelles couleurs, le vert pour la nature, l'orange pour la terre et le soleil et le bleu pour la mer[5], qui resteront celles de la chaîne jusqu'en 2005.

Tout comme RFO, Télé Martinique adopte le l'identité corporate du groupe France Télévisions qu'elle a intégré durant l'été 2004, en utilisant le même code couleur que la chaîne France Ô, l'orange et le blanc, mais disposé sur deux trapèzes. Pour son passage sur la TNT le 30 novembre 2010, la chaîne se décline dorénavant sous le sigle « 1re » en référence à sa place de leader sur son territoire de diffusion et se dote de la même identité visuelle que les autres chaînes du groupe France Télévisions en adoptant un trapèze de couleur jaune faisant référence au soleil des territoires ultramarins[6].

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • « Le monde est couleurs » (1993-1997)
  • « Bienvenue chez vous et dans le monde ! » (2009 - 29 novembre 2010)
  • « Tous première » (depuis le 30 novembre 2010)

Organisation[modifier | modifier le code]

Martinique 1ère est l'antenne de télévision du pôle média de proximité Martinique 1ère Radio-Télé-Internet, déclinaison du pôle Outre-Mer 1ère de France Télévisions.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Directeurs régionaux :

  • Marijosé Alie-Monthieux : 01/02/1999 - 16/08/2009
  • Jean-Philippe Pascal : depuis le 17 août 2009

Directeur de l'antenne :

  • Gérard Guillaume

Responsable des programmes :

  • Gérard Ambroisine

Rédaction en chef[modifier | modifier le code]

Rédacteurs en chef :

  • Gérald Prufer : 1999 - 2001
  • Joseph Nodin
  • Patrick Régis (Actuel)

Budget[modifier | modifier le code]

Martinique 1re dispose d'un budget de 15,7 millions d’euros versés par Outre-Mer 1re et provenant pour plus de 90 % des ressources de la redevance audiovisuelle et des contributions de l’État français allouées à France Télévisions. Comme toutes les chaînes du groupe audiovisuel public, Martinique 1re est autorisée à diffuser de la publicité entre 6h00 et 20h00, dont elle tire aussi une partie de ses ressources, plafonnées à 10 % afin de ne pas anéantir la concurrence.

Siège[modifier | modifier le code]

Martinique 1re Radio-Télé-Internet est installée dans le quartier de Clairière sur les hauteurs de Fort-de-France.

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de Martinique 1re sont de produire des programmes de proximité, de valoriser la région Martinique sur les écrans nationaux, de participer à l’interrégionalité à travers la diffusion ou la coproduction d’émissions en collaboration avec Guadeloupe 1re et Guyane 1re et de tisser des liens de coopération avec les télévisions de la Caraïbe et à l'international par la coproduction de magazines et par le biais de France Ô.

Émissions locales[modifier | modifier le code]

  • 'Stars & Novelas'

Le samedi à 18h : présenté par Yasmine Oughlis

  • 'Midi 1ère'

Tous les jours à 13h : présenté par Stéphanie Octavia

  • 'Soir 1re'

Tous les jours à 19h : présenté par Karine Baste-Régis et Serge Bilé

  • 'Mécanik première'

Le dimanche à 11h25

  • 'Services 1ère'

Du lundi au vendredi à 11h15 : présenté par Patricia Jean-Privat

  • 'Caraïbes'

Le deuxième mardi à 20h05 : présenté par Sonia Laventure

  • 'Cash'

Du lundi au dimanche à 18h45 : animé par Steeve et Kathlyn

  • 'Rêves d'Evasion'

Le premier et le troisième jeudi du mois à 20h30

  • 'Latitudes Caraïbes'

Le quatrième mardi à 20h05 : présenté par Yves Bussy

  • 'Sport 1re'

Le lundi à 21h30 : présenté par Camille Alexandre

  • 'Place publique'

Le premier mardi à 20h05 : présenté par Jannick Dulio

  • 'Droit de suite'

Le jeudi à 20h : présenté par Nathalie Jos

  • 'Bien Chef'

Du lundi au vendredi à 12h55 : présenté par Prisca Morjon

  • 'Ziétaj'

Le deuxième et quatrième jeudi du mois à 20h : présenté par Aline Populo

  • 'Planète jeunes'

Le quatrième mercredi à 17h : présenté par Yannis Rosamond

  • 'Suffrages'

Le dimanche à 18h45 : présenté par Nathalie Jos

Programmes[modifier | modifier le code]

Jusqu'au démarrage de la TNT en Outre-mer, les chaînes de télévision métropolitaines n'étaient pas diffusées en Martinique. Télé Martinique diffusait donc 7160 heures de programmes chaque année dont 639 heures de productions locales, composé de productions propres, de programmes issus des autres stations RFO (information, magazines de RFO Paris), mais surtout de rediffusions ou de reprise en direct des programmes des chaînes du groupe France Télévisions (journaux d'information, magazines, sport, fictions, jeux, films, divertissements et émissions pour la jeunesse), de TF1 (fictions, programmes sportifs, séries et télé-réalité), d'ARTE et de producteurs indépendants.

Depuis le 30 novembre 2010 et l'arrivée des chaînes publiques métropolitaines, Martinique 1re a du accroître ses productions propres, avec 25 % de programmes locaux en plus, donnant la priorité à la proximité et traitant des problèmes économiques et sociaux du département (émissions spéciales, débats politiques, captation de spectacles, matches de football, meeting d’athlétisme, messe de minuit, grande fête de Martinique 1re et le téléthon. Sur le plan culturel, deux événements sont particulièrement mis en avant et diffusés en direct chaque année : le Carnaval et le Tour de la Martinique des yoles rondes. La chaîne est désormais libre de choisir elle-même ses programmes et, grâce à l'augmentation de budget dont elle bénéficie, elle dispose des moyens nécessaires pour produire, co-produire et acheter. La possibilité de reprendre certains programmes des chaînes de France Télévisions reste toujours possible (comme le Soir 3) et les grands rendez-vous sportifs, notamment le football, le rugby, le tennis, le cyclisme sont désormais tous diffusés en direct par satellite depuis Paris.

Audience[modifier | modifier le code]

Depuis avril 2012, Martinique 1re est désormais la deuxième chaîne de télévision de Martinique en part d'audience derrière ATV, et conserve le leadership en audience cumulée[7].

Diffusion[modifier | modifier le code]

Pendant 47 ans, la chaîne de télévision publique fut diffusée sur le réseau analogique hertzien VHF et UHF SÉCAM K’ du département via 31 émetteurs TDF qui ont tous été éteints le vers 10h (heure locale), date du passage définitif de la Martinique au tout numérique terrestre.

Martinique 1re est aujourd'hui diffusée dans le département de la Martinique sur le premier canal du multiplex ROM 1 de la TNT sur vingt émetteurs TDF (Bellefontaine Le Ventre à Terre sur le canal 40, Bellefontaine Fond Boucher sur le canal 33, Case-Pilote Sud de l'Agglomération sur le canal 40, Fonds-Saint-Denis Morne des Cadets sur le canal 48, Fort-de-France Morne Bigot sur le canal 41, Fort-de-France La Clairière sur le canal 40, Grand-Rivière Habitation Beauséjour sur le canal 33, La Trinité Morne Pavillon sur le canal 33, Le Carbet Morne Lajus sur le canal 31, Le Morne-Rouge l'Aileron sur le canal 48, Le Morne-Vert Morne Moulinguet sur le canal 31, Le Prêcheur Coquette sur le canal 31, Le Vauclin Morne Beauséjour sur le canal 40, Le Vauclin Morne Carrière sur le canal 43, Macouba Habitation Bellevue sur le canal 33, Rivière-Pilote Morne Aca sur le canal 30, Saint-Joseph Bois du Parc sur le canal 41, Saint-Pierre Morne Folie sur le canal 31, Sainte-Marie La Chapelle sur le canal 33 et Schœlcher Fond Lahayeau sur le canal 31) au standard UHF PAL MPEG-4 et au format 16/9 SDTV depuis le .

Elle est aussi diffusée par satellite sur Canalsat Caraïbes et sur la TV d'Orange Caraïbe, par câble via Numericable en Martinique et Guadeloupe et sur Marpin 2K4 Cable TV en Dominique, ainsi que par télévision IP sur Box Mediaserv et OnlyBox.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]