Martin van Marum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marum (homonymie).

Martin van Marum

Description de cette image, également commentée ci-après

Martin van Marum (1750-1837)

Naissance 20 mars 1750
Delft (Pays-Bas)
Décès 26 décembre 1837 (à 87 ans)
Haarlem (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Champs Chimie, Médecine, Physique et Naturalisme
Institutions Académie des sciences et Royal Society
Diplôme Université de Groningen

Martin van Marum est un médecin, un naturaliste et un physicien néerlandais, né le 20 mars 1750 à Delft et mort le 26 décembre 1837 à Haarlem.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé de médecine et de philosophie à l’université de Groningen avec une thèse intitulée Dissertatio de Motu Fluidorum in Plantis. Il exerce à Haarlem mais consacre l’essentiel de son temps aux sciences, notamment, à partir de 1777 à la société savante de la ville, Hollandsche Maatschappij der Wetenschappen. Grâce à son action, celle-ci devient l’une des plus renommée d’Europe. Il s’occupe également des collections laissées à la ville par Pieter Teyler van der Hulst (1702-1778). Van Marum est membre correspondant de l’Académie des sciences française (1803) et membre de la Royal Society (19 avril 1798). Il fait notamment paraître un traité sur l’électricité (1776).

Pour le musée Teyler qu'il dirige à Haarlem en Hollande, Van Marum fait construire la machine électrique de tous les records : construite en 1784, elle comporte deux disques de plus d'un mètre cinquante de diamètre, et deux assistants actionnent simultanément les manivelles (ou même quatre, selon la durée de l'expérience). Les étincelles obtenues atteignent soixante centimètres.

En tant que physicien, Van Marum parvient à liquéfier l'ammoniac par compression en voulant vérifier la loi de Boyle-Mariotte sur les gaz parfaits.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Allen G. Debus (dir.) (1968). World Who’s Who in Science. A Biographical Dictionary of Notable Scientists from Antiquity to the Present. Marquis-Who’s Who (Chicago) : xvi + 1855 p.
  • Ce texte utilise des extraits de l'article de langue anglaise de Wikipédia (version du 12 juin 2006).
Marum est l’abréviation botanique officielle de Martin van Marum.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Liens externes[modifier | modifier le code]