Martin Mystère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Martin Mystère, le détective de l’impossible, est une série de bande dessinée italienne racontant les aventures du héros éponyme, accompagné de l’homme de Néanderthal, Java, et de sa fiancée Diana (dans le dessin animé, Diana est sa demi-sœur).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Martin Jacques Mystère est un écrivain que ses recherches entraînent très souvent sur la piste de légendes ou de secrets millénaires, convoités par des gens peu scrupuleux, voire par les Hommes en noir (organisation qui a pour but de détruire toute preuve qui pourrait contredire l'histoire officielle).

Les grands mystères sont ainsi évoqués (Tunguska, la tour de Babel, la fontaine de jouvence, le triangle des Bermudes…).

Martin Mystère possède une arme, sorte de pistolet que lui seul peut utiliser, venue de la lointaine Atlantide et transmise par un vieux sage. Orloff en possède une semblable. Mais là où l'arme de Mystère paralyse (une limitation venue de son subconscient) celle d'Orloff tue, démontrant si besoin sa cruauté.

La genèse du personnage[1][modifier | modifier le code]

Martin Mystère est l'évolution d'un précédent personnage, nommé Allan Quatermain (d'après le découvreur des Mines du roi Salomon dans le roman de Henry Rider Haggard). Professeur de nationalité anglaise, il est déjà accompagné de Java et d'une éternelle fiancée, alors nommée Béatrice. Il est également en possession de son arme millénaire capable de paralyser.

Allan Quatermain est créé en 1975 par Alfredo Castelli et illustré par Fabrizio Busticchi sur des esquisses du dessinateur espagnol Enric Sio, pour l'hebdomadaire catholique milanais Il Giornalino (Editions Paoline), qui ne donna pas suite.

C'est l'hebdomadaire SuperGulp (Éditions Mondadori), en 1978 qui lancera enfin la série. Malheureusement, l'aventure sera de courte durée puisque SuperGulp cesse de paraître en 1980.

Alfredo Castelli renomme alors son personnage en Martin Mystère et Béatrice en Diana. Il tente de lui redonner vie, sur des esquisses de Enrique Bagnoli et Sergio Zaniboni, auprès du magazine allemand Zach de Hambourg pour lequel il écrit déjà les aventures des Gentlemen. Mais ce sont les éditions Bonelli (nommées Daim Press à ce moment là) qui annoncent à la foire du livre de Bologne en 1981, sur une brochure bicolore le texte présentant le nouveau personnage :

Pourquoi navires et avions disparaissent-ils

dans le triangle des Bermudes ?

Quel antique secret cachent les pyramides

de pierres enfouies dans les jungles du

Mexique et du Guatemala ?

Quelle est la mystérieuse créature qui hante

les contreforts enneigés de l'Himalaya ?

Un homme... un seul, peut répondre

à toutes ces questions.

Cet homme, c'est Martin Mystère.


En 1982, les éditions Bonelli publiaient les premières aventures de Martin Mystère.

Les auteurs[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Martin Mystère : écrivain et aventurier.
  • Diana Lombard : un peu plus jeune que Martin, dont elle est la fiancée (contrairement à la série télévisée où c'est sa demi-soeur).
  • Java des Cavernes : homme de Néanderthal découvert par Martin dans la cité des Ombres Diaphanes, cachée aux sommet de montagnes de Mongolie.
  • Sergej Orloff, ex-condisciple et rival de Martin.

Publication[modifier | modifier le code]

En Italie[modifier | modifier le code]

La série est publiée chez Sergio Bonelli Editore, maison d'édition milanaise qui a été créée par l'auteur de la célèbre série de fumetti Tex Willer.

En France[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

La série a été adaptée dans la série télévisée d'animation, Martin Mystère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. * Traduction partielle de la version italienne et préface de François Corteggiani dans Martin Mystère, Le Secret de Saint-Nicolas, éditions Semic, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]