Martin Mystère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin Mystère
Fumetto
Scénario Alfredo Castelli
Dessin Giancarlo Alessandrini
Genre(s) aventure fantastique

Thèmes anthropologie, archéologie, égyptologie, cybernétique, histoire de l’art, voyage dans le temps
Personnages principaux Martin Mystère
Java des Cavernes
Diana Lombard

Pays Drapeau de l'Italie Italie
Langue originale italien
Titre original Martin Mystère, il detective dell'impossibile
Autres titres Martin Mystère, le détective de l’impossible
Éditeur Sergio Bonelli Editore
Première publication avril 1982
Format noir et blanc
16 × 21 cm
Nb. de pages 96-164
Nb. d’albums 335

Adaptations Martin Mystère, la série
Martin Mystère, le film

Martin Mystère ou Martin Mystère, le détective de l'impossible (Martin Mystère, il detective dell'impossibile) est une série de bande dessinée italienne créée par le scénariste Alfredo Castelli et le dessinateur Giancarlo Alessandrini, éditée en album depuis avril 1982 par Sergio Bonelli Editore.

En France, pour la première fois, les éditions Lug publient les aventures du héros du no 211 en 1983 à no 242 en 1986 dans Ombrax, avant d'être rééditée du no 286 en 2000 à no 312 en 2003 dans Mustang par Semic[1].

Descriptions[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Martin Jacques Mystère est un écrivain que ses recherches entraînent très souvent sur la piste de légendes ou de secrets millénaires, convoités par des gens peu scrupuleux, voire par les Hommes en noir (organisation qui a pour but de détruire toute preuve qui pourrait contredire l'histoire officielle).

Les grands mystères sont ainsi évoqués (Tunguska, la tour de Babel, la fontaine de jouvence, le triangle des Bermudes…).

Martin Mystère possède une arme, sorte de pistolet que lui seul peut utiliser, venue de la lointaine Atlantide et transmise par un vieux sage. Orloff en possède une semblable. Mais là où l'arme de Mystère paralyse (une limitation venue de son subconscient) celle d'Orloff tue, démontrant si besoin sa cruauté.

Personnages[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Genèse du personnage[modifier | modifier le code]

Martin Mystère est l'évolution d'un précédent personnage nommé Allan Quatermain, après que le scénariste découvre Mines du roi Salomon dans le roman de Henry Rider Haggard. Professeur de nationalité anglaise, il est déjà accompagné de Java et d'une éternelle fiancée Béatrice. Il est également en possession de son arme millénaire capable de paralyser.

Allan Quatermain est créé, en 1975, par Alfredo Castelli et illustré par Fabrizio Busticchi sur des esquisses du dessinateur espagnol Enric Sio pour l'hebdomadaire catholique milanais Il Giornalino des Éditions Paoline qui ne donna pas suite. C'est donc l'hebdomadaire SuperGulp des Éditions Mondadori qui, en 1978, lance enfin la série. Malheureusement, l'aventure est de courte durée puisque SuperGulp cesse de paraître en 1980[2].

Le scénariste renomme alors son personnage en Martin Mystère et Béatrice en Diana, en tentant de lui redonner vie sur des esquisses d'Enrique Bagnoli et de Sergio Zaniboni, auprès du magazine allemand Zach de Hambourg pour lequel il écrit déjà les aventures des Gentlemen. Mais ce sont les éditions Bonelli — nommées Daim Press à ce moment-là — qui annoncent à la foire du livre de Bologne en 1981, sur une brochure bicolore le texte présentant le nouveau personnage :

« Pourquoi navires et avions disparaissent-ils dans le Triangle des Bermudes ? Quel antique secret cachent les pyramides de pierres enfouies dans les jungles du Mexique et du Guatemala ? Quelle est la mystérieuse créature qui hante les contreforts enneigés de l'Himalaya ? Un homme… un seul, peut répondre à toutes ces questions. Cet homme, c'est Martin Mystère. »

En 1982, les éditions Bonelli publient les premières aventures de Martin Mystère.

Postérité[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Logo de la série télévisée franco-italo-canadienne

Cette série est adaptée dans la série télévisée d'animation franco-italo-canadienne intitulée Martin Mystère en 66 épisodes de 22 minutes, diffusée en France entre novembre 2003 et mars 2006 sur Canal J avant d'être rediffusée sur M6 dans l'émission M6 Kid.

Les personnages sont loin de l'original, étant que Martin Mystère y est un adolescent drageur de seize ans en tant qu'étudiant et agent spécial d'une organisation secrète spécialisée dans les phénomènes paranormaux dirigé par M.O.M. et Diana Lombard y est sa demi-sœur, très perspicace et intelligente, mais s'entend mal avec son demi-frère. En revanche, les créateurs de la série ont ajout un nouveau personnage appelé Billy, l'extraterrestre qui travaille dans les bureaux du Centre en se déplaçant en petit appareil volant, où se trouvent un mini-ordinateur et l'activation de portail.

Romans[modifier | modifier le code]

Les éditions Pocket reprend les personnages de la série d'animation sous forme de romans dans la collection « Jeunesse » entre janvier 2007 et décembre 2009[3].

Long-métrage[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Martin Mystère, le film.

La production Marathon Média adapte la série d'animation en long-métrage Martin Mystère, le film : La Menace vient de l'espace sous la direction de Stéphane Berry pour une sortie en DVD en mars 2007.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Ubisoft annonce, en juin 2008, avoir signé avec la société de développement vidéoludique OUAT Entertainment pour un projet inspiré de la série d'animation et intitulé Martin Mystère : L'Attaque des monstres[4]. Le 9 octobre 2008, Martin Mystère : L'Attaque des Monstres est commercialisé en France sur console portable Nintendo DS[5].

Publications originales[modifier | modifier le code]

La série est publiée par la maison d'édition milanaise Sergio Bonelli Editore qui a été créée par l'auteur de la célèbre série de fumetti Tex Willer. La distribution de la série italienne Martin Mystère est mensuelle, mais devient bimensuelle à partir de juin 2005.

Publications en français[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

Ombrax[modifier | modifier le code]

Le pocket Ombrax des éditions Lug se publie les aventures de Martin Mystère entre 1983 et 1986[1],[6].

Mustang[modifier | modifier le code]

En 2000, les éditions Lug devenues Semic rééditent les Martin Mystère, déjà parus dans Ombrax, pour Mustang à partir du no 286[1],[7].

Albums[modifier | modifier le code]

Glénat[modifier | modifier le code]

Semic[modifier | modifier le code]

Clair de Lune[modifier | modifier le code]

Hors série[modifier | modifier le code]

Les éditions du Caméléon adaptent les personnages de la série télévisée en bande dessinée :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Gilles Ratier, « Martin Mystère », sur BDZoom,‎ 11 novembre 2008 (consulté le 20 décembre 2014)
  2. Traduction partielle de la version italienne et préface de François Corteggiani dans Martin Mystère, le secret de Saint-Nicolas, éditions Semic, 16 novembre 2000.
  3. « Les autres ouvrages de la série "Martin Mystère" », sur Pocket,‎ 2006 (consulté le 21 décembre 2014)
  4. « Ubisoft et Martin Mystère se donnent la main », sur Jeuxvideo.com,‎ 24 juin 2008 (consulté le 21 décembre 2014)
  5. Pixelpirate, « Martin Mystère : L'Attaque des Monstres », sur Jeuxvideo.com,‎ 20 octobre 2008 (consulté le 21 décembre 2014)
  6. « Ombrax », sur Le site des fans des éditions LUG (consulté le 20 décembre 2014)
  7. « Mustang », sur Le site des fans des éditions LUG (consulté le 20 décembre 2014)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]