Martial Solal Dodecaband Plays Ellington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Martial Solal Dodecaband Plays Ellington est un album avec Big Band du pianiste de jazz français Martial Solal, sorti en 2000 sur le label CamJazz.

Dans cet album, Martial Solal donne des versions très personnelles de standards de Duke Ellington. Il se livre à un travail de recomposition des thèmes emprunt d'humour et parfois proche de l'écriture de la musique contemporaine. Il s'éloigne largement des thèmes initiaux, qui souvent n'apparaissent que de façon fantomatique. Son but est de « montrer, grâce à des pièces très connues, que le travail d'arrangeur est en fait un travail de compositeur »[2].

C'est, selon Steve Loewy, un des meilleurs hommages jamais rendus à Duke Ellington[1].

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

No Titre Musique Durée
1. Satin Doll Billy Strayhorn/Duke Ellington/John Mercer 7:31
2. Caravan Duke Ellington/Juan Tizol 15:00
3. In a Sentimental Mood Duke Ellington/Irving Mills/Manny Kurtz 8:40
4. It Don't Mean a Thing (If It Ain't Got That Swing) Duke Ellington 9:04
5. Take the "A" Train Billy Strayhorn 10:06
6. Medley (Cotton tail – Don't get around much anymore – Things ain't what they used to be – Take the "A" train – Prelude to a kiss – Sophisticated lady – I got it bad (and it ain't good) – Do nothing till you hear from me) 8:59

Personnel[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Steve Loewy, « Martial Solal Dodecaband Plays Ellington - Review », sur allmusic.com (consulté le 18 juin 2013).
  2. Notes du livret du disque.