Marthinus Theunis Steyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steyn.
Martinus Theunis Steyn
Martinus Theunis Steyn
Martinus Theunis Steyn
Fonctions
6e président de
l'état libre d'Orange
18961902
Prédécesseur Francis William Reitz
Successeur Christiaan de Wet (interim)
Biographie
Date de naissance 2 octobre 1857
Lieu de naissance Winburg,
Flag of the Orange Free State.svg État libre d'Orange
Date de décès 28 novembre 1916
Lieu de décès Bloemfontein,
Red Ensign of South Africa 1912-1928.svg Union de l'Afrique du Sud
Nationalité Free Stater
Sud-Africain
Parti politique Parti sud-africain (1910-1914)
Parti national
Conjoint Rachel Isabella Fraser
(Tibbie Steyn)
Enfant(s) Colin Fraser Steyn
Diplômé de Collège Grey
Université de Leyde
Profession Juriste
Religion Réformé
Résidence Onze Rust

Marthinus Theunis Steyn
Président de
l'état libre d'Orange

Martinus (Marthinus) Theunis Steyn (2 octobre 1857 - 28 novembre 1916) était un homme politique d'Afrique du Sud et le dernier président de l'État libre d'Orange de 1896 à 1902.

Origines et études[modifier | modifier le code]

Marthinus Steyn est né à Winburg dans l'état libre d'Orange, quatrième d'une famille de onze enfants.

Il grandit sur la ferme familiale de Zuurfontein au nord de Bloemfontein et suit sa scolarité au collège Grey.

À partir de 1877, il fait ses études de droit aux Pays-Bas.

De retour en Afrique du Sud, Steyn s'inscrit au barreau de Bloemfontein et épouse en mars 1887 Rachel Isabella (Tibbie) Fraser, la fille d'un pasteur de Philippolos.

En 1897, il achète sa ferme familiale, Onze Rust.

Carrière judiciaire[modifier | modifier le code]

En 1889, Marthinus Theunis Steyn est nommé procureur général de la république boer.

En 1893, il atteint le rang le plus gradé de la justice en tant que juge à la Haute Cour.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1895, après la démission du président Francis William Reitz, Steyn est candidat à la présidence sous les couleurs du parti pro-néerlandais. Il est élu en février 1896 président de l'état libre d'Orange.

La guerre des Boers[modifier | modifier le code]

Représentation du président Steyn en 1900 dans Vanity Fair

En 1899, il tente une médiation entre Paul Kruger, le président du Transvaal et Lord Alfred Milner, le gouverneur du Cap et haut commissaire britannique à l'Afrique du Sud. L'échec de cette médiation précède le début des hostilités qui entrainent l'état libre d'Orange et sa république sœur du Transvaal dans la deuxième Guerre des Boers contre le Royaume-Uni.

Après la chute de Bloemfontein en 1900, le gouvernement de Steyn entre en résistance et participe à la levée de la guérilla.

En avril 1902, Steyn participe aux pré-négociations de paix de Klerksdorp mais malade, il ne se rend pas à Pretoria pour signer le traité de paix le 31 mai 1902, laissant le général Christiaan de Wet représenter l'état libre d'Orange.

De juillet 1902 à l'automne 1904, Steyn est en Europe où il recouvre la santé.

Après avoir prêté serment à la couronne britannique, il revient en Afrique du Sud.

L'un des fondateurs de l'Union Sud-Africaine[modifier | modifier le code]

En 1908-1909, il est vice-président de la convention préparatoire aux travaux constitutionnels sur la création de l'Union de l'Afrique du Sud.

Il se retira ensuite dans sa ferme, Onze Rust, près de Bloemfontein, avec sa femme Tibbie et ses enfants. Il soutint encore James Barry Hertzog et la création du Parti national en 1914 puis meurt le 28 novembre 1916 à Bloemfontein. Il est enterré au pied du monument national dédié aux veuves et orphelins de la Guerre des Boers près de Bloemfontein, le Nasionale Vrouemonument.

Héritage familial[modifier | modifier le code]

Statue de Marthinus Steyn à Deventer aux Pays-Bas.

Son épouse Tibbie lui a survécu jusqu'en 1955.

Son fils Colin Fraser Steyn sera partisan de Jan Smuts durant la Seconde Guerre mondiale et son ministre de la justice dans son cabinet de guerre.

L'ainé des fils de Colin Steyn, Marthinus Theunis Steyn, deviendra avocat en 1948, administrateur général du Sud-Ouest africain en 1977 et juge à la Cour d'Appel de Bloemfontein en 1988.

Son fils Colin sera aussi avocat et héritera de la ferme familiale de Onze Rust.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Au pays des Boers, Poultney Bigelow, ed. F.Juven, Paris, 1900

Lien externe[modifier | modifier le code]