Martha Wayles Skelton Jefferson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Martha Wayles Skelton Jefferson, née le 30 octobre 1748 à Charles City (Virginie) et morte le 6 septembre 1782 à Monticello (Virginie), est l'épouse de Thomas Jefferson avant que celui-ci ne devienne le troisième président des États-Unis (1801-1809).

Biographie[modifier | modifier le code]

Martha Wayles Skelton Jefferson est la fille aînée de John Wayles (1715 - 1773), un riche avocat et planteur du comté de Charles City, en Virginie et de sa première femme Martha Eppes (1712 - 1748). Elle épouse en premières noces, en 1766, Barthurst Skelton, dont elle a un fils, John Wayles Skelton (1767-1771). Après le décès de son mari en 1768, elle rencontre Thomas Jefferson qu'elle épouse en 1772 et dont elle a six enfants :

  • Martha (1772–1836)
  • Jane Randoph (1774-1775)
  • un fils mort-né (1777)
  • Mary "Polly" Jefferson (1778–1804)
  • Lucy Elizabeth (1780-1781)
  • Lucy Elizabeth (1782-1784)

Elle apporte en mariage au futur président des États-Unis une partie de sa fortune.

Elle meurt en 1782 à Monticello (Virginie), provoquant un profond chagrin de son mari qui l'aimait profondément[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. C. Fohlen, Thomas Jefferson, 1992, p.23

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Maison Blanche du temps de l'administration Bush.

Bibliographie[modifier | modifier le code]