Marsaskala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marsaskala
Blason de Marsaskala
Héraldique
Le port de Marsaskala
Le port de Marsaskala
Administration
Pays Drapeau de Malte Malte
Île Malte
Maire
Mandat
Mario Calleja (PT)
(2013-2016)
Code postal MSK
Démographie
Population 11 892 hab. (31 mars 2013[1])
Densité 2 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 51′ 45″ N 14° 34′ 03″ E / 35.8625, 14.567535° 51′ 45″ Nord 14° 34′ 03″ Est / 35.8625, 14.5675  
Superficie 540 ha = 5,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malte

Voir sur la carte Malte administrative
City locator 14.svg
Marsaskala
Liens
Site web http://www.marsaskala-malta.com/

Marsaskala est une localité de Malte d'environ 12 000 habitants, située dans le sud-est de l'île de Malte, lieu d'un conseil local (Kunsilli Lokali) compris dans la région (Reġjun) Nofsinhar.

Origine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Comme toute les villes dont le nom est composé de Marsa signifiant « havre », elle se trouve au fond d'une baie abritée propice à la protection des bateaux.

Paroisse[modifier | modifier le code]

Église[modifier | modifier le code]

La moderne église paroissiale est dédiée à Sainte-Anne, dont on célèbre la fête fin juillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem protégeaient la baie au nord par la tour de Zonqor et au sud par la tour fortifiée Saint-Thomas.

Géographie[modifier | modifier le code]

Marsaskala s'est développée autour du petit port de la baie de Marsaskala. La baie est abritée au nord par la pointe de Zonqor, l'extrémité orientale de Malte, et au sud par les hauteurs de Il-Hamrija.

Patrimoine et culture[modifier | modifier le code]

Personnes notables[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Marsaskala fait partie du douzelage depuis 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gazzetta tal-Gvern ta' Malta du 31 mai 2013 », Gazzetta tal-Gvern ta' Malta,‎ 31 mai 2013, p. 7538 (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (mt) Alfie Guillaumier, Bliet u Rħula Maltin (Villes et villages maltais), Klabb Kotba Maltin, Malte, 2005.
  • (en) Juliet Rix, Malta and Gozo, Brad Travel Guide, Angleterre, 2013.
  • Alain Blondy, Malte, Guides Arthaud, coll. Grands voyages, Paris, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens extérieurs[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :