Mars Telecommunications Orbiter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mars Telecommunications Orbiter

Description de cette image, également commentée ci-après

Vue d'artiste de la sonde Mars Telecommunications Orbiter

Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Observation de Mars
Statut Annulée
Masse 1 800 kg
Durée de vie 1 an de voyage, plus de 10 ans sur orbite
Inclinaison 86,3°
Principaux instruments
Electra Relai de données scientifiques
Optical Communications Payload Système de communication par laser
Narrow Angle Camera Caméra d'observation
Orbiting Sample Demonstration Canister Démonstrateur de technologie

Mars Telecommunications Orbiter (MTO) est une mission spatiale vers Mars annulée qui a été initialement prévue pour être lancée en 2009 et qui aurait été chargée d'assurer les télécommunications entre les stations sur Terre et les différents engins spatiaux (orbiteur, atterrisseur et rover) envoyés vers Mars. Le vaisseau spatial serait arrivé en orbite au-dessus de Mars en 2010 et aurait transmis des paquets de données vers la Terre à partir d'une variété de modules d'atterrissage et de satellites en orbite autour de Mars pendant dix ans, à un taux extrêmement élevé de données. Une telle communication par satellite a été jugée nécessaire en raison de l'énorme quantité d'informations scientifiques qui doivent être envoyés sur Terre par les atterrisseurs comme le Mars Science Laboratory. Cependant, le 21 juillet 2005, il a été annoncé que MTO a été annulée en raison de la nécessité de soutenir d'autres objectifs à court terme, dont une mission de maintenance du télescope spatial Hubble, la prolongation des missions Mars Exploration Rover (les rovers Spirit et Opportunity), veiller à ce que Mars Science Laboratory soit lancé en 2009, et pour sauver la mission scientifique Glory de l'annulation[1].

Technologie de transfert de données[modifier | modifier le code]

Mars Telecommunications Orbiter était un projet de démonstration de communications optiques utilisant le laser, au lieu d'ondes radio habituelles. « Lasercom envoie des informations en utilisant des faisceaux de lumière et des éléments optiques, comme les télescopes et les amplificateurs optiques, plutôt que des signaux RF, des amplificateurs et des antennes » [2].

Successeurs proposés[modifier | modifier le code]

Après l'annulation de Mars Telecommunications Orbiter, une mission plus large a été proposé comme Mars Science and Telecommunications Orbiter[3]. Toutefois, cette mission a été rapidement critiquée comme manquant de paramètres et d'objectifs bien définis[4]. Une autre mission a depuis été proposée, la mission Mars Trace Gas Mission, du programme ExoMars. La capacité de communication fournie par les missions scientifiques Mars Reconnaissance Orbiter et Mars Express a démontré que les satellites relais dédiés peuvent être inutiles dans un proche avenir.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]