Marriott Château Champlain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marriott Château Champlain
Image illustrative de l'article Marriott Château Champlain
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Montréal
Quartier Ville-Marie
Coordonnées 45° 29′ 51″ N 73° 34′ 02″ O / 45.497549, -73.56728645° 29′ 51″ Nord 73° 34′ 02″ Ouest / 45.497549, -73.567286  
Histoire
Architecte(s) Roger d'Astous
Jean-Paul Pothier
Construction 1967
Usage(s) Hôtel
Architecture
Hauteur du toit 139 mètres
Nombre d'étages 38
Administration
Propriétaire(s) Marriott
Site officiel Site officiel
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Marriott Château Champlain

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Marriott Château Champlain

Le Marriott Château Champlain, plus connu sous le nom de "la rape à fromage", est un gratte-ciel de Montréal, abritant un hôtel, situé au 1050 rue de La Gauchetière Ouest, à proximité de la Place du Canada.

Historique[modifier | modifier le code]

L'hôtel a déjà appartenu à CP Hotels (maintenant connu sous le nom de Fairmont Hotels and Resorts) et a été vendu durant les années 1990 à la chaîne d'hôtel Marriott.

La construction a été terminée au printemps 1967 pour l'événement de l'Expo 67. Il est l'œuvre de l'architecte Roger d'Astous. Le Marriot Château Champlain est d'une hauteur de 128 mètres (10 mètres de plus avec l'antenne) et possède 38 étages. En tout, il possède 592 chambres et 19 suites. Le Marriott Château Champlain est l'hôtel le plus élevé de Montréal et le 10e plus haut gratte-ciel de toute la ville de Montréal.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecte Roger d'Astous s'est servi de plusieurs sources d'inspirations pour concevoir l'hôtel. Une de ces inspirations provient des dernières œuvres de Frank Lloyd Wright, dont il fut l'étudiant durant les années 1950. Une autre inspiration provient des ouvertures de la gare Windsor qui sont de style néo-roman. Aussi l'architecte s'inspire des silos à grain du Vieux-Port de Montréal pour la conception du bâtiment[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Rémillard et Brian Merrett, L'architecture à Montréal : Guide des styles et des bâtiments, Montréal, Café Crème,‎ 2007, 240 p. (ISBN 2-92364400-X), p. 200

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]