Maronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 04′ 21″ N 1° 55′ 39″ E / 45.0725, 1.9275 ()

la Maronne
La vallée de la Maronne à Saint-Paul-de-Salers.
La vallée de la Maronne à Saint-Paul-de-Salers.
Caractéristiques
Longueur 92,6 km
Bassin 821 km2
Bassin collecteur la Dordogne
Débit moyen 20,3 m3/s (Argentat)
Régime nivo-pluvial
Cours
Se jette dans la Dordogne
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

La Maronne est une rivière française du Massif central, affluent de rive gauche de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source à plus de 1 400 mètres d’altitude en Auvergne, dans les Monts du Cantal, sur les pentes septentrionales du Roc des Ombres.

Elle arrose Saint-Paul-de-Salers, frôle Salers, puis baigne Saint-Martin-Valmeroux.

Elle se jette dans la Dordogne, à deux kilomètres au sud d'Argentat.

Départements et principales villes traversés[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Production hydroélectrique[modifier | modifier le code]

Trois barrages hydroélectriques ont été aménagés sur son cours : le barrage d'Enchanet, le barrage du Gour noir et le barrage de Hautefage.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

  • l'Aspre, 14 km, rive droite
  • l'Etze, 21 km, rive gauche
  • l'Incon (ou ruisseau d'Incon, ou ruisseau d'Encon), 26,6 km, rive droite,
  • le Riou tort, 13 km, rive droite, qui se jette dans la retenue du barrage du Gour noir
  • le ruisseau du Cayrou, 11 km, rive gauche
  • le ruisseau de Vialore (ou de Bedaine), 12 km, rive gauche, qui sert de limite entre Cantal et Corrèze et passe au pied des ruines des Tours de Carbonnières (commune de Goulles)
  • le Gourdaloup, 10 km, rive droite, qui arrose Saint-Cirgues-la-Loutre
  • la Glane (ou Glane d'Ancèze), 18 km, rive droite

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit de la Maronne a été observé sur une période de 91 ans (1918-2008), à Argentat, localité du département de la Corrèze, située à son confluent avec la Dordogne [1]. Le bassin versant de la rivière est de 821 km2.

Le module de la rivière à Argentat est de 20,3 m3/s.

La Maronne présente les fluctuations saisonnières de débit assez importantes et typiques des rivières de régime nivo-pluvial du massif central français, avec des crues d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen entre 19,7 et 34,0 m3/s, de novembre à mai inclus (maximum en février), et des basses eaux d'été de juillet à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'au niveau de 4,89 m3 au mois d'août.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Argentat
(Données calculées sur 91 ans)

En cas de période quinquennale sèche, le VCN3 peut chuter jusque 0,25 m3/s.

D'autre part les crues sont fort importantes. En effet, la valeur journalière maximale a été de 395 m3/s le 11 décembre 1940. Il s'agissait 'une crue plus que centennale, et depuis lors la plus haute valeur du débit instantané maximal enregistré a été de 251 m3/s le 3 janvier 1994. Le QIX 10 est de 270 m3/s. Quant au QIX 50, il est de 370 m3, soit 40 % de celui de l'Yonne par exemple.

À titre de comparaison, rappelons que le QIX 10 de la Marne aux portes de Paris vaut 510 m3/s, tandis que son QIX 50 est de 650 m3. On voit ainsi que le QIX 10 comme le QIX 50 de la petite rivière d'à peine 92 kilomètres et dotée d'un petit bassin qu'est la Maronne, valent plus de la moitié de ceux de la Marne à Paris.

La lame d'eau écoulée dans le bassin de la Maronne est de 782 millimètres annuellement, ce qui est très élevé, largement supérieur, tant à la moyenne d'ensemble de la France, qu'à celle du bassin versant de la Dordogne (490 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte à 24,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Nature et patrimoine[modifier | modifier le code]

Réseau Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le Réseau Natura 2000 distingue deux zones importantes sur le cours de la Maronne :

  • Constituée de gorges offrant de fortes pentes, la partie comprise entre les barrages d'Enchanet et de Hautefage est répertoriée comme site important de reproduction et/ou d'hivernage pour de nombreuses espèces de rapaces.
  • Bien plus limitée, une aire de 290 hectares située autour du château de Palmont à Fontanges est identifiée comme territoire important de reproduction pour trois espèces de chauves-souris : le vespertilion à oreilles échancrées, le petit rhinolophe et le grand rhinolophe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Banque Hydro - Station P1592510 - La Maronne à Argentat (Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service")

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]