Maron (religieux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saint Maron (Maroun[1]) est né au IVe siècle et il est mort vers 410[2]. Il était prêtre. Devenu ermite, il se retira près de la ville de Cyr sur le mont Taurus, dans la région d'Antioche. Fêtes le 9 février (Église maronite) et le 14 février (Église orthodoxe). Le 9 février est fête nationale chômée au Liban.

Réputé pour sa sainteté et ses dons miraculeux, il a attiré de nombreux croyants à travers l'empire Byzantin.

Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople, lui a envoyé une lettre vers 405 exprimant son grand respect et lui demandant son soutien spirituel par la prière.

Le mouvement maronite[modifier | modifier le code]

Saint Maron

Maron est considéré comme le père du mouvement spirituel et monastique à l'origine de l' Église maronite, une église chrétienne importante au Liban et en Syrie.

Maron a passé toute sa vie sur une montagne dans la région de Cyrrhus en Syrie. Cet endroit pourrait être « Kefar-Nabo » au mont Al-Yambos.

Le mouvement maronite a atteint le Liban quand Abraham de Cyrrhus, le premier disciple de Maron, s'est rendu au Liban où il a établi une mission pour convertir les derniers païens d'origine phénicienne. Ceci allait probablement faciliter l'accueil de la communauté maronite en provenance de Syrie et devenue distincte des autres Églises à partir du VIIIe siècle.

Les disciples de Maron, les moines et les laïcs, semblent être toujours restés fidèles aux enseignements catholiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=B9yGPgNRo0YC&pg=PA251 Les sources étonnantes des noms du monde arabe : dictionnaire étymologique Par Jana Tamer Publié par Maisonneuve & Larose, 2004 ISBN 2-7068-1810-7, 9782706818103
  2. http://www.wdl.org/fr/item/4089

Étude[modifier | modifier le code]