Marolles (Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marolles.
Marolles
Mairie de Marolles.
Mairie de Marolles.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Senlis
Canton Betz
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Valois
Maire
Mandat
Guy Provost
2014-2020
Code postal 60890
Code commune 60385
Démographie
Population
municipale
667 hab. (2011)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 15″ N 3° 06′ 21″ E / 49.1708, 3.105849° 10′ 15″ Nord 3° 06′ 21″ Est / 49.1708, 3.1058  
Altitude Min. 62 m – Max. 151 m
Superficie 13,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marolles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marolles

Marolles est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Maroliae, Marogilum, Merroles (1241), Marolles[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 septembre 2014)
Guy Provost   Réélu pour le mandat 2014-2020[2]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 667 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
472 586 606 600 603 595 622 649 633
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
668 668 690 673 666 695 661 607 591
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
573 589 624 575 619 623 676 674 648
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
541 561 515 509 612 621 657 667 667
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,9 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 13,6 %, 30 à 44 ans = 20,7 %, 45 à 59 ans = 27,2 %, plus de 60 ans = 16,2 %) ;
  • 47,1 % de femmes (0 à 14 ans = 21 %, 15 à 29 ans = 15 %, 30 à 44 ans = 20,4 %, 45 à 59 ans = 23,2 %, plus de 60 ans = 20,4 %).
Pyramide des âges à Marolles en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
5,4 
75 à 89 ans
8,9 
10,8 
60 à 74 ans
11,5 
27,2 
45 à 59 ans
23,2 
20,7 
30 à 44 ans
20,4 
13,6 
15 à 29 ans
15,0 
22,4 
0 à 14 ans
21,0 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Geneviève de Marolles
  • Église Sainte-Geneviève du XIIe siècle (vers 1130) et reprise au 13ème siècle (chapelle nord, vers 1240) et au XVIe siècle[7] (chœur, bas-côté sud, chapelle sud). L'église comporte plusieurs dispositions archaïques de style gothique, dont la principale est la voûte d'ogives de la travée droite du chœur. Le portail, roman, d'inspiration normande, est analogue à celui de Cuvergnon. Le beau clocher, à deux étages d'arcatures, est roman[8]. L'église a été classée par arrêté du 15 janvier 1920[9].
  • Chapelle du Clos du Réveil, à Préciamont : 13ème siècle. Elle avait été construite comme dépendance d'une exploitation agricole dépendant de la Chartreuse de Bourgfontaine.
  • Phallus de Préciamont. Il ne s'agit pas d'un menhir. La pierre, longue aiguille de grès de 3,50 mètres, a été trouvée par un ouvrier en 1866 à l'entrée du hameau. Elle a été dressée au milieu de celui-ci[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Graves, Précis statistique sur le canton de Betz, arrondissement de Senlis (Oise), Beauvais, Achille Desjardins, 1851, 178 p., p. 96.
  2. « Marolles », Cartes de France (consulté le 12 septembre 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Marolles en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 octobre 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 octobre 2010)
  7. Marolles sur le site de la CCPdV
  8. Dominique Vermand, "Eglises de l'Oise ; Canton de Betz ; Valois, Multien et Vallée de l'Ourcq", Beauvais, 34 p.
  9. « Notice no PA00114741 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. http://15er.wordpress.com/2009/02/08/le-phallus-de-preciamont/