Marmarique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Marmarique (en latin classique : Marmǎrǐca, -ae) est une ancienne région d'Afrique du Nord à cheval entre la Libye et l'Égypte.

Limitée par la plaine de Tanfassa à l'ouest, la dépression de Qattarah à l'est et la Mer Méditerranée au nord, c'est une région particulièrement aride et inhospitalière, surtout habitée par des habitants d'oasis, dont le plus connu est l'oasis de Siwa en Égypte.

Ses villes principales sont Tobrouk et Bardia du côté libyen, Marsa Matruh, Sidi Barrani et Sollum du côté égyptien.

Les Marmarides[modifier | modifier le code]

Selon le géographe grec Strabon, la Marmarique doit son nom aux Marmarides[1], ancien peuple nomade voisin des Garamantes.

La Marmarique lagide[modifier | modifier le code]

La Marmarique était la partie orientale du royaume lagide de Cyrénaïque que Ptolémée VIII Physcon (i.e. le Ventru) légua à son fils naturel, Ptolémée Apion (i.e. le Maigre). Ce royaume s'étendait des Autels des Philènes (Arae Philanorum) au Grand Catabathme (Catabathmus magnus).

La Marmarique romaine[modifier | modifier le code]

En 96 avant J.-C., le royaume de Cyrénaïque est léguée au peuple romain par le roi lagide Ptolémée Apion. En 74 avant J.-C., elle est constituée en province. En 27 avant J.-C., la Crète lui est adjointe pour former la province de Crète et Cyrénaïque, dont la métropole est Gortyne. Celle-ci subsiste jusqu'à Dioclétien. Entre 293 et 305, la Crète et la Cyrénaïque sont dissociées. La province de Crète ressortit au diocèse de Mésie puis, à partir de Constantin, à celui de Macédoine, dont le vicaire réside à Salonique. La Cyrénaïque ressortit au diocèse d'Orient, dont le vicaire réside à Antioche. Elle est divisée en deux provinces : la première, la Libye supérieure (Libya superior) ou pentapole (Libya pentapolis) ; la seconde, la Libye inférieure (Libya inferior) ou sèche (Libya sicca).

Cette région fut le siège des principales batailles en Afrique du Nord entre l'Italie mussolinienne puis l'Afrikakorps de Rommel et la VIII° Armée britannique lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]