Marlon Pérez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pérez Arango est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Pérez ; le second, maternel, souvent omis, est Arango.
Marlon Alirio Pérez Arango
Image illustrative de l'article Marlon Pérez
Informations
Nom Pérez Arango
Prénom Marlon Alirio
Date de naissance 10 janvier 1976 (38 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle GW Shimano
Équipe amateur
1995
1999
2000
2010-2011 puis 2013
Ron Medellín-Lotería de Medellín
Empresas Públicas de Medellín
Aguardiente Antioqueño
GW Shimano
Équipe professionnelle
2001–2003
2004–2005
2006
2007
2008–2009
2012
05 Orbitel
Colombia-Selle Italia
Tenax
Universal Caffé
Caisse d'Épargne
Colombia - Comcel puis Colombia Claro

Marlon Alirio Pérez Arango, né le 10 janvier 1976 à Medellín, est un coureur cycliste professionnel colombien. À l'issue de la saison 2009, son contrat avec l'équipe Caisse d'Épargne n'est pas prolongé.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Après une carrière en Europe, en 2010, il rentre en Colombie et intègre l'équipe GW Shimano, une des formations les plus performantes au niveau national. Il se distingue particulièrement lors du Clásico RCN où il remporte la bagatelle de cinq étapes[1]. Il garde le maillot de leader pendant les six premières étapes de l'épreuve et ne le cède que devant le parcours accidenté de la septième[2].

Au mois de mai 2011, il s'aligne au départ de la Vuelta a Antioquia, course de préparation au Tour de Colombie. Il l'achève sur le podium[3]. Au Tour de Colombie, il remporte le prologue en devançant d'une seconde Óscar Sevilla[4]. Il récidive lors du Clásico RCN où il devance cette fois un autre Espagnol de l'équipe cycliste Gobernación de Antioquia-Indeportes Antioquia, José Enrique Gutiérrez[5]. Il perd la tête du classement général dès le lendemain, subissant la course, ne pouvant rééditer sa performance de l'année précédente (cinq victoires d'étape), il abandonne lors de la septième étape, pour préparer au mieux les Jeux panaméricains[6].

À Guadalajara, il remporte la médaille d'or du contre-la-montre, succédant au palmarès à Santiago Botero[7]. Après sa victoire, il exprime sa joie et sa fierté d'avoir gagné, à son âge (35 ans), une seconde médaille d'or, douze ans après les Jeux de Winnipeg, en devançant deux autres latino-américains (Matías Médici et Carlos Oyarzún)[8]. Dans l'épreuve en ligne, il anime la course en prenant part à l'échappée, s'isolant même devant pendant un temps[9]. Il abandonne[10] lorsque celle-ci est rejointe. Après treize victoires en deux ans, avec la formation GW Shimano, il signe, pour la saison 2012, avec la nouvelle équipe Coldeportes[11].

Après un début d'année tronqué par une crise interne à l'équipe, il participe à plusieurs épreuves internationales sur route avec la sélection nationale de poursuite par équipes. Fin septembre, il est au départ du prologue du 52e Clásico RCN. Vainqueur des contre-la-montre initiaux, les deux années précédentes, il échoue, cette fois, à la troisième place, gêné par le fort vent latéral. Ce résultat satisfait, toutefois, son directeur sportif, Carlos Mario Jaramillo[12].

En 2013, il réintègre la formation GW Shimano[13], avec laquelle il s'était lié en 2010, à son retour en Colombie. La saison cycliste colombienne commence, véritablement, à la fin mars, par la Vuelta al Valle. Il remporte la troisième étape à l'issue d'un sprint massif[14].

Le 3 mai, l'UCI informe de la suspension provisoire de Marlon Pérez, à la suite de deux contrôles positifs lors du Tour du Costa Rica, de décembre 2012[15]. Il a été retrouvé dans ses analyses d'urine des traces de GW 1516 (en)[16] et de sibutramine. Le coureur déclare sa surprise et assure n'avoir pris aucune substance que ce soit pour augmenter ses performances. Cependant, il avoue avoir consommé un produit naturel pour perdre du poids, en août et septembre[17].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations.

  • 2004 : 40e du classement général
  • 2005 : abandon lors de la 6e étape
  • 2008 : 90e du classement général

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Course en ligne

1 participation.

  • 2004 : abandon dans le 1er tour de circuit[19].

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

Course en ligne

4 participations.

  • 2001 : 62e au classement final.
  • 2003 : 38e au classement final.
  • 2006 : 55e au classement final.
  • 2007 : abandon.
Contre-la-montre

3 participations.

  • 2001 : 33e au classement final.
  • 2003 : 36e au classement final.
  • 2006 : 34e au classement final.

Championnats panaméricains[modifier | modifier le code]

Course en ligne

1 participation.

Contre-la-montre

2 participations.

Jeux panaméricains[modifier | modifier le code]

Course en ligne

3 participations.

Contre-la-montre

1 participation.

  • 2011 : médaille d'or, Amérique Vainqueur de la compétition.

Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes[modifier | modifier le code]

Contre-la-montre

1 participation.

  • Maracaibo 1998 : médaille d'or, Amérique Vainqueur de la compétition.

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Course aux points

2 participations.

Poursuite par équipes

1 participation.

  • 1996 : 17e temps des participants (éliminé au tour qualificatif)[27].

Il n'y a seulement que huit qualifiés lors de ces tours éliminatoires.

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

Course aux points

1 participation.

Jeux panaméricains[modifier | modifier le code]

Poursuite individuelle

1 participation.

  • 1999 : médaille de bronze, Amérique Troisième de la compétition.
Course aux points

1 participation.

  • 1999 : médaille d'or, Amérique Vainqueur de la compétition.

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Course aux points

1 participation.

  • 1994 : médaille d'or, monde Vainqueur de la compétition.

Championnats panaméricains[modifier | modifier le code]

Poursuite par équipes

1 participation.

Course aux points

1 participation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « Marlon Pérez ganó su quinta etapa en el Clásico RCN », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 octobre 2011)
  2. (es) « Iván Parra es el nuevo líder del Clásico RCN tras la séptima etapa », sur www.eltiempo.com (consulté le 2 octobre 2011)
  3. (es) « Le classement final de la Vuelta a Antioquia 2011 », sur docs.google.com (consulté le 4 octobre 2011)
  4. (es) « Le classement du prologue du Tour de Colombie 2011 », sur docs.google.com (consulté le 4 octobre 2011)
  5. (es) « Le classement du prologue du Clásico RCN 2011 », sur docs.google.com (consulté le 4 octobre 2011)
  6. (es) « Se fue el primer líder del Clásico RCN Comcel », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 8 octobre 2011)
  7. (es) « Marlon Pérez ganó oro en CRI en los Juegos Panamericanos », sur www.eluniversal.com.co (consulté le 21 janvier 2012)
  8. (es) « 'Ganar a los 35 años da mucha felicidad': Pérez », sur www.eltiempo.com (consulté le 21 janvier 2012)
  9. (es) « El antillano de Maars ganó el oro de ruta en el circuito de JP », sur deportescl.terra.cl,‎ 22 octobre 2011 (consulté le 6 décembre 2012)
  10. (es) « Les résultats de la course en ligne des Jeux panaméricains de 2011 », sur info.guadalajara2011.org.mx (consulté le 6 décembre 2012)
  11. (es) « Marlon, ahora en Coldeportes, se siente de 20 años », sur www.elcolombiano.com,‎ 14 octobre 2011 (consulté le 6 décembre 2012)
  12. (es) « Colombia-Claro empezó con pie derecho el “duelo de titanes” », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 28 septembre 2012 (consulté le 8 décembre 2012)
  13. (es) « El Team GW Shimano 2013 entre el gimnasio y la carreteras paisas », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 25 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2013)
  14. (es)« Vuelta al Valle, 3ª Etapa: Marlon Pérez ganador, Roldán sostiene la casaca de líder », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 22 mars 2013 (consulté le 23 mars 2013)
  15. (es)« Comunicado de Marlon Pérez, cf onglet Comunicado UCI », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 3 mai 2013)
  16. « Dopage: voici venue l’ère du GW1516… », sur laflammerouge.com,‎ 5 août 2008 (consulté le 3 mai 2013)
  17. (es)« Comunicado de Marlon Pérez, cf onglet Comunicado Marlon Pérez », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 3 mai 2013)
  18. « Les podiums du contre-la-montre aux Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes, cf p.238 » [PDF], sur www.mayaguez2010.com (consulté le 25 novembre 2011)
  19. « Le rapport officiel du cyclisme sur route des JO 2004, cf p.35 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 4 avril 2010)
  20. (en) « Les résultats de la course en ligne des championnats panaméricains de 2007 », sur www.siteducyclisme.net (consulté le 9 avril 2010)
  21. (nl) « Les résultats du contre-la-montre des championnats panaméricains de 2000 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 9 avril 2010)
  22. « Les résultats du contre-la-montre des championnats panaméricains de 2007 », sur www.siteducyclisme.net (consulté le 25 novembre 2011)
  23. (en) « Les résultats de la course en ligne des Jeux panaméricains de 1999 », sur autobus.cyclingnews.com (consulté le 20 octobre 2010)
  24. (en) « Le classement de la course en ligne aux Jeux panaméricains de 2003 », sur sports123.com (consulté le 5 avril 2010)
  25. « Le rapport officiel des JO 1996 (volume 3), cf p.199 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 3 octobre 2010)
  26. « Le rapport officiel du cyclisme sur piste des JO 2000, cf p.48 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 25 octobre 2010)
  27. « Le rapport officiel des JO 1996 (volume 3), cf p.198 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 28 janvier 2012)
  28. « Les résultats de la course aux points des championnats du monde de 1999 », sur oldsite.uci.ch (consulté le 27 février 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :