Marley et moi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marley et Moi)
Aller à : navigation, rechercher

Marley et moi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Titre original Marley and Me
Réalisation David Frankel
Scénario Don Roos
Scott Frank
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox 2000 Pictures
Regency Enterprises
Sunswept Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Sortie 2008
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Marley et moi (Marley and Me) est un film américain réalisé par David Frankel, sorti en 2008. Le film est basé sur l'autobiographie Marley and Me de John Grogan.

Le film détient le record du plus grand nombre d'entrées au box-office durant la période de Noël aux États-Unis avec près de 14,75 millions de $US en billets vendus[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Marley, le Labrador retriever

Peu de temps après leur mariage, John (Owen Wilson) et Jenny Grogan (Jennifer Aniston) décident de partir de leur Michigan enneigé et de déménager au sud de la Floride où ils sont engagés comme reporter et journaliste d'un journal. Alors que de son côté, Jenny reçoit une pleine page pour ses articles, John lui se voit confier des articles sans intérêt sur des affaires locales.

Quand John sent que Jenny souhaite devenir mère, Sebastian Tunney (Eric Dane), collègue et ami du couple, suggère à John d'adopter un chien pour voir s'ils sont prêts à construire une famille. Dans un chenil de Labrador retriever, ils choisissent Marley (appelé d'après le chanteur Bob Marley) qui immédiatement se montre incorrigible. Ils amènent donc Marley chez madame Kornblut (Kathleen Turner), qui croit fermement que chaque chien peut être dressé, mais puisque Marley refuse de lui obéir, elle l'exclut du groupe de dressage.

L'éditeur Ernie Klein offre à John l'écriture d'une chronique deux fois par semaine sur la vie en général, après avoir détesté l'idée, John se rend compte que ses mésaventures avec Marley forment un sujet parfait pour ces chroniques.

Quartier de Boca Raton en Floride

En grandissant, Marley devient de plus en plus incontrôlable, et les chroniques de John sont de plus en plus aimées des lecteurs. Jenny tombe alors enceinte, mais perd le bébé dans les premiers mois de la grossesse. John et Jenny partent alors en deuxième lune de miel en Irlande, laissant la garde de Marley à une jeune femme qui n'arrive pas à le contrôler, surtout durant les gros orages de Floride. Peu de temps après leur retour, Jenny apprend qu'elle est enceinte à nouveau, et cette fois elle accouche sans problème d'un garçon en pleine santé nommé Patrick. Après avoir accouché d'un second garçon, Connor, Jenny décide d'abandonner son emploi et de devenir mère au foyer. Le couple décide alors de déménager dans un voisinage plus sûr et partent pour Boca Raton.

Plus tard, John et Jenny accueillent un troisième enfant, Colleen, et bien que Jenny ne veuille pas l'avouer, elle souffre d'une dépression post-partum, montrant de l'impatience envers John et Marley. John demande donc à Sebastian de s'occuper du chien après que Jenny ait insisté pour abandonner Marley, mais elle comprend rapidement que Marley est devenu un membre indispensable à la famille et accepte de le garder.

À son quarantième anniversaire, John déchante avec son travail et accepte un poste au Philadelphia Inquirer, toute la famille déménage donc dans une ferme rurale de Pennsylvanie. La vie est idyllique jusqu'à ce que Marley montre des signes d'arthrite et de fatigue. Une attaque tue presque Marley, mais il se remet finalement. Quand une seconde attaque foudroie Marley, il est clair qu'une opération sera inutile, la famille décide donc de le faire piquer, ils l'enterreront près d'un arbre dans leur jardin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : AlloCiné[6] sauf si référence contraire.

Distribution[modifier | modifier le code]

Jennifer Aniston alias Jenny Grogan

Production[modifier | modifier le code]

Parce que le film couvre 14 ans dans la vie du chien, 22 chiens ont été utilisés pour jouer le rôle de Marley[7].

Le film fut tournée en Floride à Fort Lauderdale, Hollywood, Miami, ainsi qu'à Philadelphie.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Owen Wilson alias John Grogan

Marley et moi a obtenu une critique de 61 % sur le site spécialisé Rotten Tomatoes[8] et 53 % sur le site Metacritic[9].

Todd McCarthy de Variety expliqua que le film est « aussi convenu qu'évident, mais réussi grâce à la chimie entre ses deux stars Owen Wilson et Jennifer Aniston, la Fox a un gagnant ici, qui sera irrésistible à tout le monde excepté... les chats ! Animé et émotionnellement accessible, Aniston parait mieux dans ce film que dans la plupart des autres dans lesquels elle a joué, et Wilson s'équilibre bien avec elle[10]. »

Kirk Honeycutt de The Hollywood Reporter : « Rarement un film ne produit si peu de drame, ou de comédie, à part quand le chien fait le clown. L'intrigue pour l'équilibre entre le mariage et la carrière est souvent éclipsée par les pitreries du chien. Ceux qui aiment les chiens ne seront pas gênés, est c'est principalement le public du film, du point de vue de la Fox c'est peut-être assez, Marley et moi est un bon film de famille, mais au moins on aurait espéré qu'au moins quelqu'un surpasse le chien[11]. »

Roger Ebert du Chicago Sun-Times appela le film « une joyeuse comédie de famille [...] Wilson et Aniston démontrent pourquoi ils sont des acteurs de comédie doués[12]. »

Owen Gleiberman de Entertainment Weekly nota le film A-, l'appelant « le film le plus authentique entre l'humain et la race canine, une désarmante savoureuse et vision comique d'un joyeux désordre dans une famille[13]. »

Steve Persall du St. Petersburg Times nota le film B et commenta « Marley et moi bondit sur le spectateur comme un chiot en manque d'affection, Frankel et ses scénariste ne rentrent pas dans le jeu du film facile et complaisant pour le public. Leur foi pour l'histoire simple et loyal entre un homme et son chien de Grogan est réussie, ce n'est pas du cinéma extraordinaire, mais le film relate l'histoire de personnes de tous les jours[14]. »

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film fut diffusé sur 3 480 écrans à travers les États-Unis et le Canada, il engrangea près de 14,75 millions de dollars lors de sa sortie, réalisant le record au box-office de Noël, surpassant l'ancien record détenu par le film Ali[15]. Le film gagna près de 51,7 millions de dollars après quatre semaines, et fut no 1 au box-office, position qu'il garda pendant deux semaines. Avec le marché mondial, le film engrangea 233 723 543 USD[16].

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[16] 242 717 113 $ 10 août 2009 33
Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada[16] 143 151 473 $ 26 avril 2009 18
Drapeau de la France France [17] 774 570 entrées 15 avril 2009 6

Suite[modifier | modifier le code]

Une préquelle intitulée Marley et moi 2 (Marley & Me: The Puppy Years) est sortie directement en vidéo en 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chiffre et critique du film sur Msnbc.com
  2. a, b et c (en) Marley & Moi sur l'Internet Movie Database
  3. Box-office mondial sur Boxofficemojo - Consulté le 13 avril 2012
  4. (fr) Site officiel français - Consulté le 7 mars 2009.
  5. (fr) Marley & Moi sur ProCinéma - Consulté le 7 mars 2009.
  6. Consulté le 7 mars 2009
  7. [1]
  8. (en) Critique de Marley et moi sur Rottentomatoes
  9. (en) Critique du film sur Metacritic
  10. (en) Variety.com
  11. (en) Hollywoodreporter
  12. (en) Sun Times
  13. (en) Entertainment Weekly
  14. http://www.tampabay.com/features/movies/article947958.ece
  15. (en) msnbc.msn.com
  16. a, b et c (en) Marley et moi sur Boxofficemojo - Consulté le 7 mars 2009
  17. Marley et moi sur JP Box-Office. Consulté le 11 juin 2010.

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]