Mark Sittich von Hohenems

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mark Sittich von Hohenems
Image illustrative de l'article Mark Sittich von Hohenems
Biographie
Naissance 1533
à Hohenems Banner of the Holy Roman Emperor (after 1400).svg Saint-Empire romain germanique
Décès 15 février 1595
à Rome États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
26 février 1561 par Pie IV
Titre cardinalice Cardinal-diacre et cardinal-prêtre de Ss. XXII Apostoli
Cardinal-prêtre de S. Giorgio in Velabro
Cardinal-prêtre de S. Maria degli Angeli
Cardinal-prêtre de S. Maria in Trastvere
Cardinal-prêtre de S. Clemente
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Évêque de Cassano
Évêque de constance
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Mark Sittich von Hohenems, ou Marcus Sitticus Altemps (né en 1533 à Hohenems, aujourd'hui en Autriche, alors dans le Saint-Empire romain germanique et mort le 15 février 1595 à Rome) est un cardinal allemand du XVIe siècle. Sa mère est la sœur du pape Pie IV et il est le cousin des cardinaux Gianantonio Serbelloni (1560) et Carlo Borromeo (1560).

Biographie[modifier | modifier le code]

Mark Sittich von Hohenems participe à la guerre de Toscane sous le commandement de Giangiacopo de' Medici et se bat aussi contre les Turcs. Il est clerc de la chambre apostolique. Il a un fils naturel, Roberto, qu'il légitime après.

Hohenems est élu évêque de Cassano en 1561, mais résigne déjà la même année et devient légat auprès de l'empereur Ferdinand Ier et Maximilien, roi des romains.

Le pape Pie IV, son oncle, le crée cardinal lors du consistoire du 26 février 1561. La même année il est élu évêque de Constance et nommé légat perpetuo en Avignon. Le cardinal Hohenems est gouverneur de Ferno, de Norcia et Montagna, des Marches, d'Ascoli, d'Ancône et Cereti, de Capranica et de Viterbe. Il fait construire le Palazzo Altemps à Rome.

Palais Altemps

Hohenems participe au conclave de 1565-1566 (élection de Pie V), au conclave de 1572 (élection de Grégoire XIII), au conclaves de 1590 (élection d'Urbain VII et de Grégoire XIV) et à ceux de 1591 (élection d'Innocent IX) et de 1592 (élection de Clément VIII).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]