Mark Sisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mark Sisson est un ancien triathlète et coureur d'endurance. Au début des années 1980, il a participé à des compétitions Ironman et a fini 4e au championnat du monde de Hawaï en février 1982[1]. Depuis, il a écrit plusieurs livres, portant sur l'entraînement des triathlètes et sur le régime paléolithique. Son livre le plus connu, The Primal Blueprint (traduit en français sous le nom de Le modèle paléo), est son cinquième livre. Sisson tient aussi un blog, « Mark's Daily Apple ».

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Mark Sisson est né dans le Maine, l'aîné d'une fratrie de quatre frères et sœurs[2]. Il a étudié au Williams College, où il a tenté d'entrer à la faculté de médecine (sans succès) puis a obtenu un diplôme de biologie[2].

Dans les années 1970, il a battu le record chronométré de son club de course à pied, le Portland (Maine) Track Club[3]. Il a fini dans les 5 premiers au championnat national de marathon des États-Unis et s'est qualifié pour les Sélections olympiques américaines d'athlétisme. Par la suite, Sisson a présidé pendant 15 ans la commission anti-dopage de la Fédération internationale de triathlon et a représenté la FIT auprès du Comité international olympique.

Aujourd'hui, il vit à Malibu, en Californie. Figure de proue du régime paléolithique dont il est l'un des partisans les plus connus, il dirige la compagnie Primal Nutrition qui commercialise des compléments alimentaires[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Les auteurs du livre Protein Power ont commenté ainsi Le modèle paléo :

« Sisson met à mal les croyances conventionnelles à propos de la nutrition et de l'exercice physique qui nous ont mené sur le mauvais chemin depuis des décennies. Le modèle paléo s'appuie sur une recherche scientifique étendue et donne des instructions simples, faciles à suivre - pas pour une semaine ou un mois mais pour le reste de votre vie[5] »

Le Comité des Médecins pour une Médecine Responsable, une association à but non lucratif qui promeut le végétarisme, a appelé le livre de recettes de Sisson (The Primal Blueprint Cookbook, dont beaucoup de recettes sont basées sur des viandes) l'un des « 5 pires livres de cuisine sortis en 2010 »[6]. L'ex-triathlète a répondu qu'il considérait cela comme un honneur[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bill Dwyre, « Cheaters still prosper in drug games », Los Angeles Times,‎ August 1, 2008
  2. a et b (en) « Mark Sisson », primalblueprint.com (consulté le April 3, 2011)
  3. (en) Bob Haskell, « Mad Witch field minus Babbidge, defending champ », Bangor Daily News,‎ August 20, 1976 (lire en ligne)
  4. (en) « Can you master your own epigenetics? », Los Angeles Times,‎ May 3, 2010 (lire en ligne)
  5. « Sisson aggressively pokes holes in flawed conventional wisdom about diet and exercise that has led us down the wrong path for decades. The Primal Blueprint is supported by extensive scientific research and is simple and easy to follow -- not for a week or a month, but the rest of your life. » Cité ici.
  6. (en) Jennifer LaRue Huget, « Pro-vegetarian PCRM names worst cookbooks of 2010 », The Washington Post,‎ December 23, 2010 (lire en ligne)
  7. (en) Mark Sisson, « The Primal Blueprint Cookbook Receives Illustrious Award », Mark's Daily Apple (consulté le June 21, 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]