Mark Mazower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mark Mazower (1958 à Londres) est un historien et écrivain anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mazower a étudié les études classiques et la philosophie à l'université d'Oxford autant que les relations internationales à l'université Johns-Hopkins à Baltimore (États-Unis). En 1981, il obtenait son bachelor à Oxford et, en 1983, sa maîtrise à Baltimore. En 1988, il achevait sa thèse de doctorat à Oxford. Ensuite, il enseignait l'histoire en professeur à la Birkbeck, University of London, à l'université de Sussex et à l'université de Princeton. À présent, il est professeur à l'université Columbia à New York.

Mazower se voue principalement à l'histoire de la Grèce et des États des Balkans à l'époque moderne aussi bien qu'à l'histoire de l'occupation allemande en Europe et des idéologies pendant le XXe siècle. Ses livres ont été traduits dans plusieurs langues. Il est surtout connu pour son chef d'œuvre Le Continent des ténèbres (1998) où il joint méthodiquement l'histoire politique à l'histoire des idées d'une façon essayiste. Dans cet ouvrage historiographique, il étudie le rapport de l'Europe à la démocratie, en tentant de démythifier l'idée commune qu'il existe depuis la Grèce antique, un certain attachement du vieux continent pour le système démocratique.

Outre son occupation universitaire, Mazower travaille en journaliste, en particulier pour le Financial Times.

Publications[modifier | modifier le code]

En auteur[modifier | modifier le code]

  • Greece and the inter-war economic Crisis, Oxford 1991.
  • Inside Hitler's Greece. The Experience of Occupation 1941-44, New Haven-Londres, 1993.
    • Dans la Grèce d'Hitler, 1941-1944, Belles Lettres 2002.
  • The dark Continent. Europe’s twentieth Century, Londres, 1998.
  • The Balkans, Londres, 2000.
  • Salonica. City of Ghosts. Christians Muslims and Jews 1430-1950, Londres, 2004.
  • Hitler's Empire. Nazi Rule in occupied Europe, Londres, 2008.
  • Networks of Power in modern Greece, Londres, 2008.
  • Governing the World: The History of an Idea (Penguin Group, 2012. ISBN 978-1-5942-0349-7)

En éditeur[modifier | modifier le code]

  • The Policing of Politics in the twentieth Century. Historical Perspectives, Providence/Rhode Island 1997.
  • After the War was over. Reconstructing the State, Family and the Law in Greece, 1943-1960, Princeton 2000.
  • Ideologies and national Identities. The Case of twentieth-century Southeastern Europe, Budapest 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]