Mark Hollis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mark David Hollis (né le 4 janvier 1955, à Londres) est un compositeur, chanteur et musicien britannique, connu pour avoir d'abord officié en tant que chanteur et compositeur au sein du groupe Talk Talk de février 1982 (sortie du single Mirror Man) à octobre 1991 (sortie du single New Grass) avant d'entreprendre une carrière solo avec la sortie, en janvier 1998, d'un album : Mark Hollis (Polydor). Lui et son groupe s'inscrivaient dans la vague New wave ou pop à leurs débuts, avant de s'en éloigner petit à petit au profit d'une musique plus épurée parfois qualifiée de post-rock ou d'expérimentale.

Carrière[modifier | modifier le code]

Talk Talk[modifier | modifier le code]

Né à Tottenham, un quartier de Londres, en 1955, Mark David Hollis suit des études de psychologie infantile à la Sussex University jusqu'en 1977. De retour à Londres, il se consacre pleinement à la composition. Sa vocation d'artiste est en partie provoquée par son frère aîné, Ed, qui l'encourage à fonder son premier groupe : The Reaction, avec lequel il sort son premier single (45") : I can't resist en juin 1978. Le groupe se séparera en 1979.

C'est aussi son frère qui l'oriente vers le label de musique Island, qui sera impressionné par la démo envoyée par Mark Hollis en 1981. Ed Hollis recrute alors le batteur Lee Harris et le bassiste Paul Webb (le producteur et claviériste Tim Friese-Greene les rejoindra en 1983).

Au fil des albums (cinq au total), le succès du groupe (dû en partie au single Such a Shame) s'étiole du fait de son orientation musicale jugée moins « populaire » et, en tout cas, radicalement différente de celle prise à ses débuts.

Peu soutenu par EMI, (la maison de disques les lâche après la sortie du peu vendeur Spirit of Eden), le groupe finit par se séparer après la sortie de l'album Laughing Stock en 1991. Cet album ne rencontre pas non plus le succès commercial mais demeure un des sommets de la musique selon beaucoup de critiques, le groupe ayant pris peu à peu un virage nettement moins consensuel et plus expérimental.

Solo[modifier | modifier le code]

Bénéficiant, cette fois, du soutien de Polydor, Mark Hollis produit son premier album solo en 1998 (Phill Brown au son). Se situant dans un registre musical dans la même veine que les derniers albums de Talk Talk, il est très bien accueilli par la presse spécialisée[réf. nécessaire]. Qualifié d'« intimiste », son album tend vers une épure, une musique minimaliste (parfois comparée au Für Alina d'Arvo Pärt, à Górecki, ou à certaines productions de Tindersticks), aux intonations jazz.

Certains artistes se réclamant du mouvement post-rock s'inspirent aujourd'hui des derniers albums de Talk Talk (depuis Spirit of Eden, notamment) et de celui de Hollis[réf. nécessaire].

Collaborations[modifier | modifier le code]

On a vu Mark Hollis apparaître aux côtés d'UNKLE et jouer du piano sur la piste Chaos (l'album Psyence Fiction est paru en 1998) ainsi que l'album AV1 de Phill Brown et Dave Allinson, sous le pseudonyme de John Cope.Il a en outre collaboré au premier album d'Anja Garbarek, Smiling & Waving.

Discographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]