Mark Gangloff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gangloff.
Mark Gangloff Swimming pictogram white.png
MarkGangloff.jpg
Mark Gangloff en février 2006 à Belo Horizonte lors d'une étape de Coupe du monde
Informations
Nages Brasse
Période active En activité
Nationalité Américaine
Naissance 8 juin 1982 (32 ans)
Lieu Buffalo, États-Unis
Club New York Athletic Club-MR
Records
Grand bassin 100 m br. : 59 s 01, Brett Hawke
Palmarès
Jeux olympiques 2 0 0
Ch. du monde grand bassin 3 1 1
Ch. du monde petit bassin 2 2 0
Ch. pan-pacifiques 1 1 1
Jeux panaméricains 3 1 1

Mark Gangloff (né le 8 juin 1982 à Buffalo dans l'État de New York) est un nageur américain en activité spécialiste des épreuves de brasse (50 et 100 m). Double champion olympique en relais, il se distingue en 2009 en devenant le second performeur de l'histoire sur 100 m brasse en 59,01 secondes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université d'Auburn en criminologie en 2005, il représente le club des Tigers durant sa scolarité. Depuis la fin de ses études, il s'entraîne à Charlotte en Caroline du Nord au sein du club SwimMac Carolina.

À peine âgé de 17 ans, Mark Gangloff représente pour la première son pays à l'occasion des Jeux panaméricains 1999 en République dominicaine. Il y enlève sa première récompense internationale, la médaille de bronze du 200 m brasse. Il nage de nouveau en équipe nationale quatre ans plus tard lors de l'édition 2003 des Jeux panaméricains. Vainqueur du 100 m brasse en 1 minute et 95 centièmes de seconde, il obtient un deuxième titre au sein du relais 4 × 100 m quatre nages. L'année suivante ont lieu les Jeux olympiques de 2004 à Athènes. Quatre ans plus tôt, il avait déjà disputé ces sélections sans succès en échouant au septième rang sur 100 m brasse alors que les seuls deux premiers sont qualifiés pour les Jeux[1]. Cette fois-ci, Mark Gangloff termine deuxième du 100 m et obtient ainsi son billet pour la Grèce. Là-bas, il atteint la finale olympique de cette épreuve mais doit se contenter de la quatrième place, à 29 centièmes de seconde de la médaille de bronze enlevée par le Français Hugues Duboscq, ce malgré un bon retour dans les 50 derniers mètres[2]. Ses Jeux ne sont toutefois pas finis puisqu'il nage les séries du relais 4 × 100 m quatre nages. Cette participation suffit à le sacrer champion olympique bien qu'il ne soit pas aligné lors de la finale remportée par le quatuor titulaire d'américains.

L'année suivante, il remporte deux médailles dont une individuelle lors des Championnats du monde de Montréal : l'argent sur 50 m brasse, derrière l'Allemand Mark Warnecke et l'or au titre du relais 4 × 100 m quatre nages. Il est en revanche éliminé dès les demi-finales du 100 m[3]. Dès lors, ses performances stagnent comme l'atteste sa quatrième place aux championnats nationaux en 2006[4]. L'année 2007 est bien meilleure même s'il ne participe pas aux Championnats du monde à Melbourne. Il brille en effet aux Jeux panaméricains en décrochant deux breloques puis en signant la meilleure performance mondiale de l'année sur 50 m[5]. Plus encore, il retrouve sa place de dauphin sur le plan national derrière Brendan Hansen[6], meilleur représentant du pays depuis 2004.

L'année 2008 est celle des Jeux olympiques de Pékin. Avant cela, Mark Gangloff dispute les Mondiaux en petit bassin à Manchester. Il y remporte deux médailles d'argent, sur le 50 m brasse puis avec le relais 4 × 100 m quatre nages. Puis viennent en juin les sélections olympiques disputées à Omaha dans le Nebraska. Dès les séries, il améliore son record personnel sur 100 m en 1 minute et 1 dixième de seconde. La finale revient au favori Hansen, suivi par Gangloff qui obtient ainsi son billet individuel pour les Jeux olympiques. En Chine, son temps d'engagement ne le place pas parmi les favoris. Il parvient toutefois à atteindre la finale. Mais alors que le podium se joue sous les 59,5 secondes, il ne descend pas sous la minute et plus encore, en 1 minute et 24 centièmes de seconde, termine à la huitième et dernière place[7]. Il participe plus tard aux séries du relais 4 × 100 m quatre nages mais n'est pas sélectionné au sein du quatuor retenu en finale. Portée par Michael Phelps en quête d'un huitième titre olympique, l'équipe américaine remporte la médaille d'or. Au titre de sa participation aux séries, Mark Gangloff partage pour la seconde fois consécutive cette récompense.

En juillet 2009 se déroulent les sélections nationales pour les Championnats du monde prévus quelques semaines plus tard. Toujours devancé par Brendan Hansen lors des rendez-vous nationaux jusqu'alors, il profite cette saison de l'année sabbatique de ce dernier pour remporter son premier titre sur 100 m brasse[8]. Vêtu de la combinaison controversée Jaked, il gagne cette épreuve en 59,01 secondes. Ce nouveau record d'Amérique, effaçant les 59,13 secondes de Hansen, constitue alors la seconde performance de l'histoire à un dixième de seconde du record du monde du Japonais Kosuke Kitajima[9]. Avant ces championnats, son record personnel s'établissait à 1 minute et un dixième ; après ceux-ci, tout en descendant pour la première sous la minute, il améliore d'une seconde et neuf centièmes son meilleur temps absolu[10]. Cette performance lui permet d'obtenir sa qualification pour les Mondiaux de Rome où il s'alignera également sur 50 m brasse, grâce à un nouveau record national établi durant ces mêmes sélections en 27,34 secondes[11]. Les absences combinées de son compatriote Hansen et du champion olympique Kitajima l'élèvent par ailleurs parmi les favoris pour l'événement planétaire[12].

Pourtant, lors des mondiaux, il réalise des temps bien inférieurs et ne parvient pas à se qualifier en finale du 100 m, ne nageant que le onzième chrono des demi-finales[13]. Il s'illustre cependant sur la distance inférieure en décrochant la médaille de bronze du 50 m derrière le Sud-africain Cameron van der Burgh et Felipe França. Enfin, aligné en séries du relais 4 × 100 m quatre nages, il remporte la médaille d'or obtenue par les titulaires américains en finale.

Lors des mondiaux de Shanghai en 2011, il remporte la médaille d'or avec le relais 4 × 100 m quatre nages[14].

A également jouer dans le film "The Guardian", 2006.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Grand bassin

Petit bassin

Jeux panaméricains[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Ces tableaux détaillent les records personnels de Mark Gangloff en grand bassin.

Records personnels en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
50 m brasse 26 s 86 Championnats du monde 2009 Rome, Italie 29/07/2009
100 m brasse 59 s 01 Championnats des États-Unis 2009 Indianapolis, États-Unis 07/07/2009
200 m brasse 2 min 13 s 44 Jeux panaméricains 2003 Saint-Domingue, République dominicaine 14/08/2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF] Résultats du 100 m brasse des Sélections olympiques américaines de 2000, sur omegatiming.com. Consulté le 14 juillet 2009.
  2. (en)[PDF] Résultats de la finale du 100 m brasse des Jeux olympiques de 2004, sur omegatiming.com. Consulté le 14 juillet 2009.
  3. (en)[PDF] Résultats des demi-finales du 100 m brasse des Championnats du monde 2005, sur omegatiming.com. Consulté le 14 juillet 2009.
  4. (en)[PDF] Résultats du 100 m des Championnats des États-Unis 2006, sur omegatiming.com. Consulté le 14 juillet 2009.
  5. (en) « Mark Gangloff Pops World-Leading 50 Breaststroke in Time Trial », sur swimmingworldmagazine.com, 4 août 2007. Consulté le 14 juillet 2009.
  6. (en)[PDF] Résultats du 100 m brasse des Championnats des États-Unis 2007, sur omegatiming.com. Consulté le 14 juillet 2009.
  7. Résultats de la finale du 100 m brasse des Jeux olympiques de 2008, site officiel des Jeux olympiques de 2008. Consulté le 14 juillet 2009.
  8. (en) John Lohn, « Brendan Hansen Taking Sabbatical », sur swimmingworldmagazine.com, 30 janvier 2009. Consulté le 14 juillet 2009.
  9. « Les combis font des miracles », sur lequipe.fr, 8 juillet 2009. Consulté le 14 juillet 2009.
  10. (en) Craig Lord, « US Catches Up For A Shiny-Suited Summer », sur swimnews.com, 7 juillet 2009. Consulté le 14 juillet 2009.
  11. (en)[PDF] Résultats du 50 m brasse des Championnats des États-Unis 2009, sur omegatiming.com. Consulté le 13 juillet 2009.
  12. (en) Rebecca Bryan, « Gangloff stars, Phelps looms at US meet », sur ninemsn.com, 8 juillet 2009. Consulté le 14 juillet 2009.
  13. (en)[PDF] Résultat officiel des demi-finales du 100 m brasse des Championnats du monde 2009, sur omegatiming.com. Consulté le 9 août 2009.
  14. « Mondiaux de natation: les Etats-Unis champions du relais 4X100 m 4 nages », sur opl.fr, 31 juillet 2011.
  15. a, b, c, d et e Ne participe qu'aux séries éliminatoires et pas à la finale

Liens externes[modifier | modifier le code]