Marjolaine Boutin-Sweet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marjolaine Boutin-Sweet
Fonctions
Députée de Hochelaga
à la Chambre des communes du Canada
En fonction depuis le 2 mai 2011
Élection 2 mai 2011
Prédécesseur Daniel Paillé
Biographie
Date de naissance 3 octobre 1955 (59 ans)
Lieu de naissance Abitibi
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Profession Anthropologue, syndicaliste

Marjolaine Boutin-Sweet (née le 3 octobre 1955 en Abitibi) est une femme politique canadienne. Le 2 mai 2011, elle est élue députée à la Chambre des communes dans la circonscription montréalaise de Hochelaga, sous l'étiquette du Nouveau Parti démocratique, défaisant ainsi le député bloquiste sortant Daniel Paillé par près de 8 000 votes de majorité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Détentrice d'une maîtrise en anthropologie, elle a entre autres été enseignante au campus Saint-Jean de l'université de l'Alberta, guide-animatrice dans un musée de Montréal de 1992 à 2011. Cofondatrice du Syndicat des employés du Musée Pointe-à-Callière, affilié à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), elle a été trésorière, membre du comité de négociation et du comité d'équité salariale. À la CSD, elle a également été membre du comité de la condition féminine, du comité de surveillance et a agi en tant que présidente du secteur services et commerce.

Elle est mariée à Douglas Sweet et est mère de deux enfants.

Politique[modifier | modifier le code]

Elle est élue députée de la circonscription fédérale de Hochelaga lors de l'élection fédérale du 2 mai 2011. Elle est nommée le 26 mai 2011 par Jack Layton porte-parole de l'opposition officielle en matière de développement des compétences (domaine relevant du ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences du Canada)[1] en plus de siéger au comité permanent du patrimoine canadien et au comité permanent de la condition féminine.

Le 19 avril 2012, Thomas Mulcair l'a nommé porte-parole de l'Opposition officielle en matière de logement et porte-parole adjointe en matière de ressources humaines et de développement des compétences. Elle est également membre du comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées. À ces fonctions s'est ajouté, en janvier 2013, un retour au Comité permanent du Patrimoine canadien, où son expertise en muséologie et sa connaissance du milieu de la recherche est reconnue.

Depuis l'automne 2012, Marjolaine Boutin-Sweet est également membre de l'Association parlementaire Canada-Europe, une tribune d'échange d'informations et d'idées entre parlementaires canadiens et européens.

À la suite du remaniement du cabinet fantôme du 9 août 2013, en plus de sa fonction de porte-parole en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet est devenue porte-parole de l'Opposition officielle en matière d'infrastructure et collectivités.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     Audrey Castonguay Conservateur 3 126 6,75 %
     (x) Daniel Paillé Bloc québécois 14 451 31,2 %
     Gilbert Thibodeau Libéral 5 064 10,93 %
     Marjolaine Boutin-Sweet NPD 22 314 48,17 %
     Yaneisy Delgado Dihigo Vert 798 1,72 %
     Marianne Breton Fontaine Communiste 180 0,39 %
     Hugo Samson Veillette Parti Rhinocéros 246 0,53 %
     Christine Dandenault Marxiste-léniniste 143 0,31 %
Total 46 322 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cabinet fantôme, sur le site du NPD

Liens externes[modifier | modifier le code]