Marius Vasselon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sara la baigneuse (Salon de 1890)

Claude-Marie Vasselon, dit Marius Vasselon, né en 1841, mort en 1924, est artiste peintre français.

Il est le fils du peintre Édouard Vasselon (1814-1884) et frère du peintre Alice Vasselon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il aurait été l'élève de Léon Bonnat et de Dessurgey.[réf. nécessaire] Paysagiste, portraitiste, peintre de natures mortes, de peintures murales, de scènes de genres et d'histoire, il épouse en 1882 Hortense Dury (née en 1860), peintre de fleurs, qui signe sous le nom de H.Dury-Vasselon. Le couple a trois enfants (Gabrielle, Jeanne et Marthe, mère du peintre Claude Le Baube). Ses trois filles apprennent à dessiner et à peindre, elles exposent très jeunes au salon jusqu'en 1914.

Marius Vasselon a travaillé et vécu à Montmartre. En 1860 et 1861, il dessine et peint des paysages des bords de Seine et des environs de Paris : Argenteuil (1860), Bois de Boulogne (1860), Passy (24/11/1860), Joinville (1861), Issy (1861). Il voyage à Bruxelles, Gand, Amsterdam, remonte le Rhin jusqu'à Mayence, puis Strasbourg en 1910. Il peint des paysages de Montmartre, de la presqu'île guérandaise, de Paris, des bords de Seine, des nus, ou encore des sujets mythologiques.

Il expose au Salon des artistes français en 1890 (Sara la baigneuse), 1896 (Jeune fille et primevères), 1908 (La Jeune baigneuse), 1910 (Le Jeune pêcheur), 1911 (Jeunes femmes en barque), hiver 1911 (Le repos), 1912 (La Jeune baigneuse), hiver 1913 (La Marguerite), 1914 (La Source) et en hiver 1914 (La Chiromancienne). Il expose également au Salon d'Hiver de 1908 à 1924.

Il expose en 1916 un portrait de sa femme Hortense en train de peindre sur la terrasse des reines au jardin du Luxembourg en automne, le palais en arrière-plan. Dans son Autoportrait de Marius à son chevalet, il se représente une palette à la main gauche, dans leur atelier donnant sur le n° 9 de la rue Bochart de Saron (entrée au n°2 de la rue Crétet). En arrière-plan, on aperçoit Montmartre sous la neige, le peintre porte un manteau à col de fourrure, les restrictions de charbon pendant la guerre pouvant expliquer cette tenue.

Œuvres[réf. nécessaire][modifier | modifier le code]

  • Les Porteuses d'eau au Bourg-de-Batz, localisation inconnue
  • Une partie sérieuse (Porte Saint-Michel à Guérande), localisation inconnue
  • Une noce à Saillé au pays de Guérande, localisation inconnue
  • Une noce au Bourg-de-Batz, localisation inconnue
  • Le Croisic, retour de pêche, localisation inconnue
  • Le Pouliguen - Penchâteau - (partie de pêche en famille), localisation inconnue
  • Une ferme à Escoublac, localisation inconnue
  • Allégories de la musique, ensemble de quatre huiles sur toiles représentant une femme jouant un instrument et entourée de grotesques, 205 X 160 cm, 205 X 180 cm, 205 X 217 cm, 205 X 217 cm : vente Drouot Richelieu le 12/6/1989, localisation inconnue
  • Jeune femme aux oisillons, huile sur toile 1903, 65x54 cm, (vente du 24/10/2004, galerie des Chevau-Légers, à Versailles) : localisation inconnue
  • Jeune fille et Tanagra, huile sur toile 1906, 64 X 54 cm, vendue le 19/06/1990
  • Jeune femme allongée près de la cascade, huile sur toile 1914, 77x173 cm, vendu avec un dessin représentant Circé : localisations inconnues
  • Enfant dans un intérieur, huile sur toile, signée en bas à gauche, 133x91 cm, vendue 5000 F : localisation inconnue.
  • La paix menant avec elle la justice, l'abondance, le travail, l'amour et la gaité, Œuvre préparatoire, gouache, 43 cm X 49 cm, vendue sur E bay, le 20-1-2009, pour 499 €