Maripasoula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maripasoula
Vue du bureau de poste de Maripasoula
Vue du bureau de poste de Maripasoula
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Guyane
Département Guyane
Arrondissement Saint-Laurent-du-Maroni
Canton Maripasoula (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest guyanais
Maire
Mandat
Robert Balla
2008-2014
Code postal 97370
Code commune 97353
Démographie
Population
municipale
9 487 hab. (2011)
Densité 0,52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 3° 38′ 40″ N 54° 02′ 02″ O / 3.64443, -54.033772 ()3° 38′ 40″ Nord 54° 02′ 02″ Ouest / 3.64443, -54.033772 ()  
Altitude Min. 94 m – Max. 830 m
Superficie 18 360 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte administrative de Guyane
City locator 14.svg
Maripasoula

Géolocalisation sur la carte : Guyane

Voir la carte topographique de Guyane
City locator 14.svg
Maripasoula

Maripasoula est une commune française, située dans le département de la Guyane.

La commune, la plus étendue de France, ainsi qu'une des moins densément peuplée, est frontalière du Suriname et du Brésil.

La ville est peuplée majoritairement de personnes issues de l'ethnie Boni. On y trouve également des amérindiens, des créoles, des brésiliens et des haïtiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

En rouge le territoire communal de Maripasoula.

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se situe en Guyane française sur le continent sud-américain. Son point culminant est la Montagne Bellevue de l'Inini, à 851 mètres d'altitude. Il s'agit de la commune la plus étendue de France, ainsi qu'une des moins densément peuplée. À titre de comparaison, la commune est de taille comparable à la région Basse-Normandie. Sa superficie représente environ 21,2 % de celle de la Guyane. (18 360 km2)

Un peu au sud du bourg de Maripasoula se trouvent les villages amérindiens d'Antécume-Pata, d'Élahé, de Pidima, de Kayodé et de Taluen-Twenke, situés en zone à accès réglementé.

Topographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Cours d'eau (affluents de la Lawa qui devient plus en aval le Maroni)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Maripasoula tire son nom d'une espèce de palmier abondant dans la région: le maripa.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1947 : fondation de Maripa-Soula.
  • 1950 : devient centre administratif.
  • 1968 : érigée en commune sous le nom de Maripasoula.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 9 487 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1961. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1961 1967 1974 1982 1990 1999 2006 2009 2011
606 636 884 1 007 1 748 3 710 4 507 7 568 9 487
(Sources : Insee : Population sans doubles comptes à partir de 1961[1] puis population municipale à partir de 2006[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Les environs de Maripasoula sont riches en sites d'orpaillage. Cette localité est souvent qualifiée de "far west" du fait de l'insécurité ambiante liée à la présence des orpailleurs qui la fréquentent en permanence.

Pourtant, le soir venu les rues s'animent dans une ambiance festive et chaleureuse autour des divers bars et restaurants de la commune.

De nombreuses ballades dans le bourg et ses environs sont possibles.

La compagnie Air Guyane assure plusieurs rotations par jour permettant de relier Cayenne, Saint Laurent du Maroni, Grand Santi et Saül à Maripasoula.

Équipement public[modifier | modifier le code]

Mairie, bureau de poste, gendarmerie, écoles, collège, camp militaire, aérodrome, centre de santé, office de tourisme de Maripasoula.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de la population des communes de 1961 à 2008
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :