Mario Escudero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mario Escudero, né à Alicante en 1928 et mort à Miami en Floride le 19 novembre 2004, est un guitariste de flamenco espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Encore enfant, il part pour Madrid pour étudier la guitare et se fait appeler Niño de Alicante durant ses premières représentations. Il donne son premier concert en 1937 alors qu’il n’a que neuf ans à Bordeaux dans la salle de cinéma Galia où le spectacle est présenté par Maurice Chevalier[1].

Il fait ses débuts à Madrid en 1944 au Teatro Español avec Vicente Escudero, Ramón Montoya, et Jacinto Almadén. Dès lors, il entame une tournée dans toute l'Espagne accompagné de Tomás Pavón, Niña de los Peines, José Cepero, Antonio Mairena, Mojama Juanito, El Sevillano, Canalejas de Puerto Real, Pepe de la Matrona, Pericón de Cádiz et bien d'autres grands chanteurs de cette époque. Il voyage ensuite en Europe et aux États-Unis dans la troupe de Carmen Amaya, Vicente Escudero, et Antonio et Rosario. Au cours de l'une de ses tournées avec Vicente Escudero il décide de s’installer aux États-Unis[1].

Il acquiert alors une renommée en tant que guitariste soliste, surtout après sa première performance en 1955 au Carnegie Hall de New York, mais aussi grâce ses nombreux enregistrements. Il se lie d’amitié avec Sabicas et ils enregistrent ensemble de nombreux titres, un peu plus tard ils rencontrent Paco de Lucía et l’encouragent à développer ses compositions personnelles[1].

Paco de Lucía enregistrera Impetu, l’un des titres composés par Mario Escudero sur l’album La fabulosa guitarra de Paco de Lucia. Ses compositions illustrent de nombreux films Café Cantante, A Toast to Manolete, et Jalisco canta en Sevilla[1].

Sa renommée se propage à travers le monde, il est aussi considéré comme l'un des premiers guitaristes flamenco de concert. En 1984, il retourne en Espagne et donne un concert à la Troisième Biennale de Flamenco Arte Ciudad de Séville, et se produit en 1985 à Madrid, lors de la troisième Cumbre Flamenca[1].

Il ouvre une école de guitare à Séville dans le quartier traditionnel de Triana[1].

Souffrant de la maladie de Parkinson. Mario Escudero décède le 19 novembre 2004 à Miami, en Floride, ses cendres sont dispersées à Madrid.

Discographie[1][modifier | modifier le code]

Discografía por cortesía de Guillermo Salazar, versión original http://www.concentric.net/~Gsalazar/disco.htm

  • Estrellita Castro, Mario sur 2 titres, EMI 256 122 1844
  • El Pili, avec Mario Escudero et Alberto Velez, (réédition de l’original français c. l952) Esoteric Records ES-543
  • Flamenco, Mario Escudero, Folkways FW-6920 (55 tours)
  • Nino de Alicante, plays spanish dances, Mario Escudero sous le pseudonyme de Niño de Alicante, Folkways FW-8829
  • Fiesta flamenca, Mario Escudero et le "bailete" from the Vicente Escudero company, MGM E3214
  • Vicente Escudero, chante accompagné par Mario Escudero, Columbia CL 982
  • Guitar variations, Mario Escudero en solo et accompagne Domingo Alvarado, Montilla FM 83
  • Mario Escudero and his flamenco guitar, Montilla FM 57
  • Temas de espana, Luisa Triana et Mario Escudero et Chinin de Triana, Montilla FM 82
  • Flamenco carnival, Mario Escudero avec Enrique Montoya et Anita Ramos, Period PL l927
  • Danzas y canciones de Andalucia, Mario Escudero, Carlos Ramos, Niño de Almaden; Esoteric ES-544
  • Flamenco, Aamco ALP-322 (same as previous record)
  • Ole Flamenco, Counterpoint CPT 1504
  • Fiesta Flamenca, plusieurs artistes avec M. Escudero sur 3 titres avec Enrique Montoya, Montilla FM 110
  • Federico Garcia Lorca, Poemas del Cante Jondo, Mario Escudero accompagne Enrique Montoya, Spanish Music Center SMC-1037
  • Juega gitana, Mario Escudero accompagne Enrique Montoya, Spanish Music Center SMC-103
  • Mario Escudero y su Ballet Flamenco, Montilla FM-1003
  • Flamenco, Mario Valero group with Jose Alvarez, Treasure TLP812 (identique à Montilla FM-1003)
  • Flamenco Festival in Hi Fi, Nino de Alicante, Design DCF-1046
  • Viva Flamenco, Mario Escudero flamenco company, Decca DL-78736
  • Flamenco, Niño de Alicante et Enrique Montoya, Whitehall WG-20021
  • Ritmos flamencos, Nino de Alicante, Atco 33-106 et Musical Heritage Society MHS-842
  • The fantastic guitars of Sabicas and Escudero, Decca DL-78957
  • The Romantic guitars of Sabicas and Escudero, Decca DL-8897
  • Sabicas y Escudero, Montilla FMS-105
  • Mario Escudero, ABC Paramount ABC 396
  • Mario Escudero, Fiesta Flamenca, ABC-428
  • Escudero at el Poche, Mario accompagne Pepe Segundo and Anita Ramos, ABC-4492
  • Mario Escudero plays classical Flamenco music, Musical Heritage Society MHS 994/995 (2 enregistrements)
  • Classical Flamenco guitar, (réedition de Esoteric albums) Everest 3131
  • Flamenco fire, El Pili avec Araceli Vargas, Escudero de l’album Flamenco Carnival album, Tradition Everest 2087
  • Mario Escudero in concert at the "Y", chanteur Luis Vargas; Guitar Review

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g J. Blas Vega and M. Ríos Ruiz, Diccionario Enciclopedico Ilustrado del Flamenco, Editorial Cinterco, Madrid, 1988