Marino Sanuto le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marino Sanuto l'Ancien.

Marino Sanuto le Jeune (1466-1536) est un historien vénitien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fils du sénateur Leonardo Sanuto, il est orphelin à l'âge de dix ans et perd sa fortune suite à la mauvaise gestion de sa tutelle.

Élu au Maggior Consiglio à vingt ans sur la base de son mérite, et devient sénateur en 1498. Tenant un registre exact des débats de ces assemblées, il obtient la permission d'étudier les archives secrètes de l'État. Il rassemble une bibliothèque riche en manuscrits et chroniques vénitiennes et étrangères. Il se lie avec les lettrés de son temps, et Alde Manuce lui dédie ses éditions des œuvres d'Ange Politien et d'Ovide.

Mortifié quand Andrea Navagero puis, à la mort de ce dernier en 1529, Pietro Bembo sont nommés historiographes officiels de la République, il voit finalement son œuvre reconnue par le Sénat en 1531 qui lui offre une pension annuelle de 150 ducats d'or.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a laissé:

  • Itinerario per la terraferma veneziana, publié par Rawdon Brown en 1847 ;
  • I commentari della guerra di Ferrara, sur la guerre entre Venise et Hercule Ier d'Este , et publiés à Venise en 1829 ;
  • La Spedizione di Carlo VIII, dont le manuscrit est conservé à la Bibliothèque nationale de France ;
  • Le Vite dei Dogi, publiées dans le volume xxii des Rerum Italicarum Scriptores de Ludovico Antonio Muratori (1733);
  • I Diarii en 58 volumes. Cette chronique est son œuvre la plus importante : elle couvre la période allant de janvier 1496 à septembre 1533 et constitue quasiment, du fait des relations intenses de la République de Venise avec toute l'Europe et avec l'Orient, une chronique universelle. Sa publication a été commencée par Rinaldo Fulin en 1879, en collaboration avec Federigo Stefani, Guglielmo Berchet, et Niccolo Barozzi ; le dernier volume étant publié à Venise en 1903.